DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris-Roubaix: "Arenberg, c'est le côté extrême du pavé", estime Gouvenou

Vous lisez:

Paris-Roubaix: "Arenberg, c'est le côté extrême du pavé", estime Gouvenou

Taille du texte Aa Aa

Dans Paris-Roubaix, l’intensité culminera dimanche une première fois dans la Trouée d’Arenberg, le premier des trois secteurs pavés les plus difficiles, à cause de son “côté extrême”, de l’avis du directeur de course Thierry Gouvenou.

“On est à la merci de tout”, souligne l’ancien coureur devenu le responsable de la “reine des classiques”.

Question: Est-il envisageable pour l’organisateur de Paris-Roubaix de se passer d’Arenberg ?

Réponse: “C’est le symbole de Paris-Roubaix alors que, paradoxalement, c’est quelque chose d’unique avec 2400 mètres en ligne droite. Ce serait dommage de se priver de la Trouée même si on est capable de faire un parcours séduisant sans elle car on a une réserve de pavés très importante. Arenberg nous fait faire un détour mais ça vaut la peine. A cause de l’ambiance et aussi du côté extrême du pavé. Quand on roule dessus, c’est violent. On est hors norme.”

Q: Pourquoi est-ce extrême ?

R: “On est à la merci de tout, de la moindre faute d’un autre coureur. On a l’impression qu’on ne peut plus contrôler son vélo parce qu’on est secoué dans tous les sens. Je suis persuadé que certains coureurs ont le physique pour faire Paris-Roubaix mais qu’ils ne sont pas capables mentalement de franchir ce cap, de se lancer dans la Trouée sans réfléchir et d’accepter tous les risques que cela comporte. Il faut un peu de folie pour se lancer dans Arenberg à pleine vitesse.”

Q: Les coureurs redoutent-ils la Trouée ?

R: “Ce qui est angoissant pour un coureur, c’est de ne pas pouvoir contrôler les choses. Il faut espérer de bonnes augures pour passer sans pépin, avoir le Bon Dieu du cyclisme avec soi. Les plus graves chutes se sont produites dans les années extrêmes, quand c‘était très humide et très gras. Dans ces conditions, il n’y a pas beaucoup de contrôle possible. Dans des conditions sèches, avec l’entretien que nous faisons, on arrive à proposer quelque chose de très correct.”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.