DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nice-Rennes: Plea et Khazri, polyvalents, buteurs et plus encore

Vous lisez:

Nice-Rennes: Plea et Khazri, polyvalents, buteurs et plus encore

Taille du texte Aa Aa

Rivaux dans la course très indécise à l’Europe, Nice et Rennes, qui s’affrontent dimanche (15h00) pour la 32e journée de Ligue 1, s’appuieront sur leurs fers de lance offensifs, Alassane Plea et Wahbi Khazri, bien plus que des buteurs.

Impliqué dans sept des huit derniers buts de Nice, Plea, 25 ans, est l’un des hommes forts de cette fin de saison au Gym.

Si sa courbe de performances n‘épouse pas point par point celle de la formation azuréenne, l’attaquant franco-malien a brillé en mars, tout comme Nice, qui a engrangé trois victoires pour une défaite méritoire contre le Paris SG (1-2) depuis le début de ce mois.

Pour Plea, cela s’est traduit par un quadruplé à Guingamp (2-5), un doublé à Troyes (0-2) et une passe décisive contre le PSG.

- Générosité exemplaire –

L’ex-Lyonnais, arrivé sur la Côte d’Azur en 2014, a d’ores et déjà signé sa saison la plus complète avec 12 réalisations en 29 matches joués, soit une de plus que lors de l’exercice précédent – tronqué par une nouvelle opération à un genou, après celle en 2016.

Stoppé longuement par ces deux graves blessures, le natif de Villeneuve-d’Ascq a chaque fois remonté la pente, parvenant à sortir de l’ombre de Mario Balotelli, la star italienne.

“Il progresse et a encore une belle marge de progression”, a indiqué l’entraîneur suisse Lucien Favre, pointant un réalisme devant le but encore perfectible et notamment une “coordination (qui) est encore à améliorer”.

Mais le technicien suisse n’a pas fait de Plea son joueur le plus utilisé pour rien.

Que ce soit en position d’avant-centre ou sur l’aile gauche, il est un exemple de générosité sur le terrain dans ses courses, ses appels et ses replacements, comme en dehors, puisqu’il est récemment devenu le premier footballeur français à verser un pour cent de son salaire au fonds de dotation caritatif du club.

“Généreux”, l’adjectif convient également à Khazri (27 ans), qui a rapidement imposé le respect à Rennes et au-delà avec des prestations XXL. Un regard purement statistique pourrait laisser dubitatif: ses 9 buts n’ont rapporté “que” 4 points, et il n’a délivré qu’une seule passe décisive.

Mais l’international tunisien se multiplie tellement sur le terrain, au pressing, dans la conservation du ballon, dans la provocation balle au pied, qu’il y a clairement un Rennes avec et un Rennes sans Khazri.

“C’est un garçon qui sent le jeu à sa manière, qui techniquement apporte énormément et forcément crée des déséquilibre dans l‘équipe adverse. Il arrive à se faire oublier par moments et se faire trouver par ses partenaires dans les bons endroits”, avait expliqué à son sujet l’entraîneur Sabri Lamouchi, après la victoire (0-2) à Lyon.

- Leader moral –

La confiance du coach en son joueur est telle, qu’il lui laisse une liberté pratiquement totale sur le terrain depuis l’arrivée de Diafra Sakho cet hiver, après l’avoir utilisé dans un premier temps dans un rôle de “faux neuf” qu’il a rempli à merveille.

D’autant qu’avec sa mentalité de “gagneur”, Khazri est un relais idéal pour ce coach rigoureux et ambitieux en tant que leader moral qui tire le groupe vers le haut.

Hélas, cette même ambition fait que Rennes aura beaucoup de mal à garder sa pépite. Non pas financièrement, car il est prêté par Sunderland, club au bord du gouffre sportivement et qui ne pourra pas se montrer trop gourmand, mais parce que l’attaquant rêve du très haut niveau après le Mondial russe qu’il disputera sans doute avec la Tunisie.

“Très honnêtement, je pense que ce sera très compliqué (de le garder). Ça ne m‘étonnerait pas qu’il ait réellement envie d’aller toucher les top clubs, car il en a les possibilités”, a récemment avancé Lamouchi.

De même, Plea, malgré un contrat qui court jusqu’en 2021 et un contrat sous seing privé – non reconnu par la LFP – qui fixe son prix à 50 millions d’euros, est déjà très courtisé par des clubs espagnols (Valence), anglais (Bournemouth, Leicester) ou allemands.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.