DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne inonde l'Europe avec son vin bon marché

Vous lisez:

L'Espagne inonde l'Europe avec son vin bon marché

Taille du texte Aa Aa

La quantité plus que la qualité ; telle semble être la stratégie globale du secteur du vin espagnol. Selon El País, qui reprend les données de l'Observatoire espagnol des marchés du vin, les vignobles espagnols ont dominé le marché mondial du vin avec 22,8 millions d'hectolitres exportés pour 2 850 millions d'euros, ce qui place l'Espagne devant ses principaux concurrents comme l'Italie - avec 21 millions d'hectolitres - et la France avec 15 millions d'hectolitres.

Si l'Espagne est devant en terme de volume, ses recettes restent loin derrière celles de la France. A six euros le litre en France (contre 1,25 pour l'Espagne), les exportateurs français ont levé 9 milliards d'euros en 2017. De son côté les Espagnols n'ont gagné que 2,3 milliards d'euros.

Moins cher que le vin espagnol, le vin sud-africain s'exporte à 1,23 euros le litre. Et pourtant, son prix a augmenté de 5%, ce qui, combiné à une hausse des exportations de 2,5% en volume, a entraîné une hausse de 7,6% du chiffre d'affaires.

L'Europe, toujours assoiffée

Depuis une dizaine d'années, les Espagnols boivent de moins en moins de vin (14 millions d'hectolitres en 1997 contre 10 millions en 2017) et il faut bien écouler la production domestique, de surcroît en hausse constante, à 42 millions d'hectolitres aujourd'hui. D'où la stratégie de favorisation de l'exportation.

Ce sont la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Italie et le Portugal qui achètent le plus de vin espagnol : 16 millions d'hectolitres, dont près de neuf millions de vin en vrac.

La Chine vient derrière, avec 1,4 million d'hectolitres importés en 2017, soit une hausse de 48%.

Les Etats-Unis, de leur côté, achètent peu, le marché étant déjà largement occupé par le Chili et la production locale (Californie).