DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La FFF lance une équipe de France d'eSport

Vous lisez:

La FFF lance une équipe de France d'eSport

Taille du texte Aa Aa

La Fédération française de football (FFF) se lance à son tour dans l’eSport avec la formation d’une équipe de France de quatre joueurs, qui participeront à des compétitions de jeux vidéo face à d’autres nations, a-t-elle annoncé lundi.

Cette équipe sera dirigée par “Fabien Devide, alias Neo, une figure incontournable de l’eSport”, indique la Fédération.

“Seize joueurs ont été pré-sélectionnés pour participer à un camp de qualification qui se déroulera les 20 et 21 avril prochains à Clairefontaine. A l’issue de cette phase de pré-sélection, quatre joueurs seront sélectionnés pour former l‘équipe de France et participer à des matchs d’exhibitions face à d’autres nations tout au long de la saison”, poursuit-elle.

L’eSport — les compétitions de jeux vidéo entre joueurs professionnels — connaît un succès de plus en plus important dans le monde, avec une audience estimée à 280 millions de fans, notamment chez les “millennials” (15-35 ans), malgré un modèle économique encore tâtonnant.

PSG, Manchester City… De nombreux acteurs du football se sont positionnés sur le secteur en recrutant des joueurs d’eSport pour ces compétitions virtuelles.

Fin février, Aleksander Ceferin, le patron du football européen avait expliqué qu’il “serait naïf de ne pas se rendre compte que l’eSport et les jeux vidéo (…) sont tous nos concurrents”.

“Le monde dans lequel vivent nos jeunes est aussi bien virtuel que global. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser passer le train”, avait insisté le président de l’UEFA.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.