DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les jeunes roms de l’UE tournés vers l’avenir

Vous lisez:

Les jeunes roms de l’UE tournés vers l’avenir

Taille du texte Aa Aa

Les jeunes roms veulent tourner la page de la pauvreté et de l'exclusion sociale qui colle à la peau de leur ethnie. 40 d'entre eux issus de plusieurs Etats membres de l'Union européenne se sont retrouvés à Bruxelles à l'occasion de la Journée internationale des Roms. Pour Saska, étudiante autrichienne, il faut agir auprès des institutions pour pouvoir "dire à quoi ressemble la vie quotidienne des Roms ". Selon le dernier rapport de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne, 80% des Roms sont exposés au risque de pauvreté et 75% des adultes n'ont pas d'emploi rémunéré.

Avec 6 millions de personnes, les Roms représentent la plus grande minorité ethnique au sein de l'Union. Pour l’eurodéputée suédoise, Soraya Post, la réponse est en partie politique. "C'est aussi la responsabilité des partis politiques de sortir et de rencontrer les populations roms, pas seulement lors des élections pour obtenir leurs voix, mais aussi pour les convaincre de s'engager comme participant et candidat aux élections ", insiste la parlementaire sociale-démocrate.

L’ONG ERGO (European Romani Grassroots Organisations Network) réclame des moyens supplémentaires, non pas pour "pour pousser les Roms à s'adapter ", précise sa directrice, Gabriela Hrabanova. Elle veut promouvoir le multiculturalisme dans le paysage médiatique et élaborer des plateformes culturelles afin d’ouvrir la société européenne.