DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : représailles après l'attaque chimique présumée ?

Vous lisez:

Syrie : représailles après l'attaque chimique présumée ?

Taille du texte Aa Aa

Y-a-t-il eu riposte militaire à l'attaque chimique présumée de la Ghouta ? La question se pose. Des missiles auraient touché tôt ce matin un aéroport militaire syrien, faisant plusieurs morts, selon l'agence de presse officielle syrienne. Mais le Pentagone et paris nient être à l'origine de quelconques frappes aériennes. "L'attaque chimique" présumée aurait fait plus de 70 morts samedi. Attaque que nie Damas.

Pour les experts, le stock d'armes chimiques de la Syrie est censé avoir été démantelé en 2013 : "Elle en avait un stock considérable, probablement le plus important au monde après ceux des grandes puissances, assure Andy Oppenheimer, mais Damas n'avait sans doute pas tout déclaré, dit-il, et certainement pas déclaré leur stock de chlore ."

Hier soir, par téléphone, les présidents américain et français avaient parlé d'apporter une "réponse forte et commune" à cette attaque présumée. Donald Trump et Emmanuel Macron avaient balayé tout doute sur l'emploi d'armes chimiques, ce dont Paris a fait une "ligne rouge" devant déclencher des frappes de représailles. Ils auraient décidé de coordonner leurs actions et leurs initiatives au sein du Conseil de Sécurité des Nations unies" qui doit se réunir aujourd'hui, d'abord sur la Syrie, puis dans un deuxième temps, à la demande de la Russie pour évoquer, je cite, "les menaces sur la paix dans le monde".