DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Europa League: Marseille retrouve Thauvin au meilleur moment

Vous lisez:

Europa League: Marseille retrouve Thauvin au meilleur moment

Taille du texte Aa Aa

Le retour du fils prodige. Marseille récupère Florian Thauvin, son meilleur attaquant depuis deux ans, pour remonter le but de retard contre Leipzig, jeudi (21h05) en quart de finale retour d’Europa League.

“On va avoir besoin de Flo”, admet Maxime Lopez. Pour aller à la guerre, Thauvin c’est 14-18: 14 passes décisives, 18 buts, toutes compétitions confondues.

“Il s’est entraîné normalement, il est à 100%, il peut jouer jeudi”, a expliqué à l’AFP une source au club.

L’OM retrouve son détonateur au bon moment, pour réveiller une attaque muette depuis deux matches. A l’aller à Leipzig (1-0) et dimanche contre Montpellier (0-0), les joueurs de Rudi Garcia se sont procurés quelques occasions, mais les frappes sont parties dans l’air, dans les gants des gardiens ou sur les montants.

L’entraîneur a aussi insisté sur le penalty dont aurait dû bénéficier son équipe contre les Héraultais pour une faute sur Kostas Mitroglou.

Jouer sans “Flotov, “c’est frustrant, lâchait Lopez, on espère qu’il va revenir au plus vite”.

Thauvin n’a pas pu faire de galop d’essai contre Montpellier. Il était opérationnel mais a préféré se ménager pour le nul vierge contre le MHSC. Depuis il a retrouvé l’entraînement collectif.

Rudi Garcia devrait pouvoir lancer dès le coup d’envoi son ailier droit, qui a débloqué tant de situations cette saison, comme son égalisation arrachée à la dernière seconde contre Nantes (1-1).

- “La fatalité” –

Thauvin devra déstabiliser une défense de Leipzig qui a coulé lundi soir contre Leverkusen (4-1), encaissant trois buts en 12 minutes dans un match qui lui coûte sa place parmi les qualifiés pour la Ligue des champions (6e), doublé par le Bayer (4e), justement.

Pendant sa convalescence, “Flo” a aussi soigné sa cheville. A Bilbao et contre Lyon, les défenseurs lui avaient “caressé” cette articulation douloureuse, cherchant cyniquement son point faible.

Touché avec l‘équipe de France après le match contre la Colombie (défaite 3-2), où il a disputé les dernières minutes, le champion du monde U20 2013 n’a plus joué depuis le 23 mars.

Son absence symbolise, à son corps défendant, la fatigue gagnant les rangs marseillais, qui disputent jeudi leur 52e match, record d’Europe de la saison. Flotov en a joué 44, et il a ralenti sur la fin, avec quatre matches entiers sur dix, plus deux entrées pour les 20 dernières minutes et deux rencontres terminées pour lui aux alentours de l’heure de jeu.

“Il a joué un match sur deux, si vous regardez ses stats”, synthétise Garcia, qui défend le travail de son “top staff de préparateurs physiques et top staff médical”.

“Il y a aussi quelque chose qui s’appelle la fatalité qui peut avoir joué un rôle, poursuit l’entraîneur. Une chose est certaine, on était anormalement épargnés par les blessures depuis le début de la saison”. Il l’avait en effet souligné plusieurs fois quand l’infirmerie était vide, hormis Grégory Sertic, revenu depuis.

Avec Steve Mandanda encore sur le flanc, Adil Rami trop court et Rolando incertain, l’OM est heureux du retour d’un autre de ses joueurs majeurs. Tout le stade Vélodrome, qui adore Thauvin et sera plein à craquer jeudi soir, l’attend comme le messie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.