DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : Trump évalue ses options de riposte

Vous lisez:

Syrie : Trump évalue ses options de riposte

Taille du texte Aa Aa

Les Nations Unies dans l'impasse sur l'attaque chimique présumée en Syrie, Donald Trump semble à court d'option diplomatiques.

Lui, qui voulait "une réponse forte et rapide", pourrait encore prendre des sanctions économiques contre le régime de Damas et ses alliés. Le président américain pourrait aussi ordonner une frappe militaire unilatérale, comme l'an dernier, depuis des navires américains stationnés en Méditerranée. Et cette fois-ci la France et la Grande-Bretagne pourraient être impliqués. Un destroyer lance-missile, l'USS Donald Cook, s'est d'ailleurs rendu hier dans une zone d'où il peut facilement frapper la Syrie.

Mais la Maison blanche, doit avant tout déterminer ses objectifs avant d'agir estime cet expert en sécurité, Robert Burns :

"Une partie de la problématique actuelle, c'est de se demander quel serait l'objectif sous-jacent d'une frappe hormis le simple fait de montrer qu'on riposte. Que signifierait cette frappe d'un point de vue militaire ou politique ? "

Dans l'intervalle, l'organisation pour l'interdiction des armes chimiques, l'OIAC, a été invitée par Damas à venir constater sur place s'il y a eu emploi de gaz mortels.

Selon les Casques Blancs, les secouristes en zones rebelles, et l'ONG Syrian American Medical Society, plus de 40 personnes ont été tuées samedi et plus de 500 blessés ont été soignés pour des "difficultés respiratoires" à Douma, dans la Ghouta orientale.