DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tempête à Auckland: un quart des foyers privés d'électricité

Vous lisez:

Tempête à Auckland: un quart des foyers privés d'électricité

Taille du texte Aa Aa

Un quart des foyers étaient privés d‘électricité, mercredi à Auckland, après le passage dans la nuit d’une violente tempète accompagnée de vents soufflant à plus de 200km/h.

Des arbres et des toitures ont été arrachés, et les services d’urgence de la première ville de Nouvelle Zélande, peuplée de 1,5 million d’habitants, se sont dits “inondés” d’appels.

L’aéroport international d’Auckland a été temporairement fermé en raison des rafales, Air New Zealand déplorant des perturbations “importantes” dans ses vols.

Le bureau météorologique Metservice a fait état de rafales atteignant les 213 km/h.

Le maire d’Auckland Phil Goff a indiqué qu’au plus fort de la tempête, 200.000 foyers avaient été privés d‘électricité, un chiffre sans précédent dans la ville.

“Environ un quart des maisons de la région d’Auckland, soit 120.000 maisons, sont toujours sans courant”, a-t-il dit.

Philip Duncan, prévisionniste de weatherwatch.co.nz, a indiqué qu’un coup de vent était attendu, mais que sa sévérité avait été sous-estimée.

Le mauvais temps devrait continuer jusque vendredi dans la région d’Auckland.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.