DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Lyon met le Stade français en déroute et se place pour la qualification

Vous lisez:

Top 14: Lyon met le Stade français en déroute et se place pour la qualification

Taille du texte Aa Aa

Lyon qui a infligé une sévère déroute au Stade français samedi sur son terrain de Gerland en match de la 24e journée du Top 14 de rugby (44-3) est désormais à la 4e place et en bonne position pour la qualification.

Grâce à ce succès bonifié, et au revers de Pau à domicile contre Agen, les Lyonnais sont à égalité de points (66) avec Toulouse (5es), avant les deux matchs programmés dimanche et peuvent de plus en plus envisager disputer la phase finale.

De leur côté, les Parisiens restent sous la menace de la relégation. Ils sont 12es avec trente-huit points, et quatre longueurs d’avance seulement sur Oyonnax désormais 13e.

Dominateur dès l’entame, le LOU, souverain dans tous les compartiments du jeu, a fait cavalier seul.

Seul bémol à ce large succès: la sortie sur blessure du demi de mêlée international, Baptiste Couilloud, touché sur un plaquage à retardement du 2e ligne parisien, Alexandre Flanquart (45).

Le jeune Lyonnais avait inscrit le premier essai de son équipe en se faufilant derrière une mêlée pour aplatir (10-0, 18).

Sur le renvoi, le flanker australien, Liam Gill s‘échappait. Toby Arnold était plaqué irrégulièrement au moment d’aplatir par l’ouvreur parisien, Morne Steyn.

L’arbitre, M. Cardona, accordait un essai de pénalité et infligeait un carton jaune à l’encontre du Parisien (17-0, 20).

La domination était alors totale et Thibaut Regard (28) et Félix Lambey (33) rataient de peu l’occasion d’enfoncer le clou.

C’est finalement le pilier, Stéphane Clément, qui assommait définitivement les Parisiens avant la pause (22-3, 38).

Au retour des vestiaires, l’ailier, Xavier Mignot, inscrivait son premier essai sous le maillot du LOU, pour sécuriser le bonus offensif (29-3, 42).

Bousculés en conquête, incapables de conserver le ballon, les Parisiens, qui ne se sont procurés aucune occasion franche d’essai, n’ont pas existé, encaissant deux essais supplémentaires.

Sur leur seul temps fort devant la ligne lyonnaise (51), ils ont perdu le ballon et ont manqué de voir Toby Arnold alourdir le score en contre.

Celui-ci et Jonathan Pélissié portaient néanmoins le score à 44-3 en fin de partie (64, 71).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.