DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Slovaquie : nouvelle manifestation pour demander le départ du chef de la police

Vous lisez:

Slovaquie : nouvelle manifestation pour demander le départ du chef de la police

Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers de Slovaques ont manifesté dimanche pour exiger le départ du chef de la police, redoutant qu’une vraie enquête ne soit pas conduite sur l’assassinat d’un journaliste qui travaillait sur la corruption dans le pays.

Quelque 30.000 personnes sont descendues dans la rue à Bratislava, selon les organisateurs, pour appeler Tibor Gaspar, le chef de la police, à la démission.

Le ministre de l’Intérieur Tomas Drucker devrait annoncer la semaine prochaine ses intentions concernant M. Gaspar.

Cette crise a éclaté après le meurtre en février de Jan Kuciak, qui avait enquêté sur la corruption et sur des liens entre des hommes d’affaires italiens soupçonnés de relations avec la mafia calabraise, la ‘Ndrangheta, et des hommes politiques slovaques, y compris dans l’entourage du Premier ministre de l‘époque Robert Fico.

Ce dernier a démissionné depuis et a été remplacé par Peter Pellegrini. Le nouveau gouvernement de la coalition tripartite est composé en majorité de personnes ayant appartenu au précédent, dont certains, comme M. Pellegrini, ancien vice-Premier ministre, ont changé d’attributions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.