DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UE : resserrer les rangs après les frappes en Syrie

Vous lisez:

UE : resserrer les rangs après les frappes en Syrie

UE : resserrer les rangs après les frappes en Syrie
Taille du texte Aa Aa

Après les frappes en Syrie, la bataille diplomatique s'annonce compliquée.

Au niveau européen, les 28 sont divisés. Si Berlin s'est rallié à Paris et Londres en jugeant les frappes "nécessaires" et "appropriées", le mot d'ordre dans les autres capitales de l'Union est à la mise en garde contre toute escalade militaire.

A Luxembourg, les Européens vont tenter de resserrer les rangs :

"Je crains que la guerre en Syrie ne se poursuive à bien des égards de manière horrible et misérable. Mais le monde a exprimé son ras le bol face à l'utilisation des armes chimiques. ce tabou qui est en place depuis 100 ans est allé trop loin sous Bachar al-Assad et il était temps que nous disions non " martèle Boris Johnson, le chef de la diplomatie britannique.

Les chefs de la diplomatie des 28 vont tenter de s'entendre sur la politique à mener avec Moscou.

Objectif : trouver un règlement à la guerre qui déchire la Syrie.

"Il me semble très clair qu'il est nécessaire de donner un coup de pouce à la relance du processus politique mené par les Nations Unies en ce moment. Nous demandons clairement, en particulier à la Russie et à l'Iran d'exercer leur influence sur Damas afin de débuter des discussions sérieuses sous les auspices de l'ONU " déclare Federica Mogherini, la représentante de la diplomatie européenne.

La veille des frappes, le président russe avait mis en garde contre tout acte "irréfléchi et dangereux en Syrie" qui pourrait avoir des "conséquences imprévisibles".

La semaine qui s'ouvre a valeur de test pour Paris, Londres et Washington.

avec AFP et Reuters