DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Cyberactivité malveillante": le Kremlin dénonce des accusations "infondées"

Vous lisez:

"Cyberactivité malveillante": le Kremlin dénonce des accusations "infondées"

Taille du texte Aa Aa

Le Kremlin a dénoncé mardi des accusations “infondées”, après une mise en garde la veille par les Etats-Unis et le Royaume-Uni concernant une “cyberactivité malveillante” présumée de l’Etat russe visant des administrations et des infrastructures cruciales.

“Nous ne savons pas sur quoi se basent ces nouvelles accusations”, a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

“Ni nos collègues américains, ni nos collègues britanniques ne se donnent la peine de chercher des arguments quelconques, même faibles” pour appuyer ces accusations “infondées” et “injustifiées”, a-t-il déploré.

Le National Cyber Security Center britannique, ainsi que la police fédérale américaine (FBI) et le ministère de la Sécurité intérieure ont diffusé lundi un communiqué conjoint accusant la Russie de “cyberactivité malveillante” visant selon eux “les gouvernements et les organisations du secteur privé, les fournisseurs d’infrastructures cruciales et les fournisseurs d’accès à internet”.

Depuis l‘élection en 2016 de Donald Trump qui promettait un rapprochement avec Moscou, la Russie a été accusée d’ingérence dans la présidentielle américaine, notamment à l’aide de hackers et “trolls” sur les réseaux sociaux. Les autorités russes ont démenti ces accusations avec véhémence à plusieurs reprises.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.