DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accident sur le vol New York-Dallas: le BEA envoie deux experts

Vous lisez:

Accident sur le vol New York-Dallas: le BEA envoie deux experts

Accident sur le vol New York-Dallas: le BEA envoie deux experts
Taille du texte Aa Aa

Deux experts du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), autorité responsable en France des enquêtes de sécurité dans l’aviation civile, seront aux Etats-Unis jeudi, après la défaillance de moteur d’un Boeing 737 de la compagnie américaine Southwest qui a brisé un hublot et fait un mort sur un vol New York-Dallas, a annoncé le BEA mercredi.

“Deux personnes seront sur place demain matin (jeudi). Nous sommes concernés par cette enquête car le moteur est de conception franco-américaine, (le fabricant CFM International, ndlr) c’est une coentreprise entre les sociétés General Electric et Safran”, a expliqué à l’AFP, Sébastien Barthe, le responsable de la communication du BEA.

“C’est une enquête qui est dirigée par le NTSB, notre homologue américain, mais nous y participons en tant que représentant accrédité”, a-t-il précisé.

Peu après le décollage de l’avion de New York, mardi, le moteur CFM 56 de l’appareil a connu une défaillance qui a brisé un hublot et causé la mort d’une passagère.

“Nous pensons que des parties du moteur se sont détachées”, a indiqué lors d’un point de presse Robert Sumwalt, président du NTSB, qualifiant l’accident, à ce stade, de “défaillance de moteur”.

Le fuselage et un hublot de l’avion ont également été endommagés, a précisé la Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur aérien américain.

Selon la compagnie Southwest, l’une des principales compagnies américaines, le vol transportait 144 passagers et cinq membres d‘équipage.

C’est la première fois depuis neuf ans qu’un mort est à déplorer sur un vol commercial américain. En février 2009, un avion Bombardier de la compagnie Colgan Air reliant New York à la petite ville de Buffalo s‘était écrasé, tuant les 49 passagers à bord.

Plusieurs spécialistes cités par les télévisions américaines ont fait remarquer que l’incident ressemblait à une défaillance de moteur subie par un Boeing 737 de Southwest en août 2016. Parti de La Nouvelle-Orléans (Louisiane), l’appareil avait dû atterrir en urgence en Floride, sans faire de victime.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.