DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: Quatre assistants VAR pour chaque match en Russie

Vous lisez:

Mondial-2018: Quatre assistants VAR pour chaque match en Russie

Mondial-2018: Quatre assistants VAR pour chaque match en Russie
Taille du texte Aa Aa

Quatre assistants vidéo chargés d‘épauler l’arbitre central, autant de techniciens et un opérateur chargé de relayer sur les écrans géants des stades les décisions prises dans la salle d’opération vidéo: la Fifa a détaillé jeudi la VAR, qui sera utilisée pour le première fois en Coupe du Monde cet été en Russie.

“Tout sera centralisé dans un seul lieu installé à Moscou et tous les arbitres seront basés à Moscou”, a expliqué le responsable de l’arbitrage pour la Fifa Pierluigi Collina lors d’un séminaire de formation organisé au Centre fédéral de Coverciano, près de Florence en Italie.

Pendant deux semaines et en deux groupes, les 36 arbitres et 63 assistants qui ont été choisis pour aller en Russie vont travailler à Coverciano. La formation est technique, théorique et athlétique et prévoit également des ateliers de travail sur la VAR, la grande nouveauté de la Coupe du Monde 2018.

Un autre ancien arbitre italien, Roberto Rosetti, a détaillé le dispositif VAR qui sera déployé pour chaque match du tournoi.

“Il y aura quatre responsables vidéo. Le VAR principal est celui qui communique avec l’arbitre central et peut lui suggérer de venir vérifier les images en bord de terrain”, a-t-il expliqué.

“L’assistant VAR N.1 s’occupe de suivre le live pendant qu’il y a une vérification. L’assistant VAR N.2 s’occupe spécifiquement du hors-jeu”, pour lequel deux caméras spéciales seront ajoutées sur les terrains de la Coupe du Monde.

Un troisième assistant VAR est de son côté chargé d‘épauler le VAR principal, de se concentrer sur le respect du protocole et d’assurer une bonne communication entre toute l‘équipe.

En plus de ces quatre officiels qui feront tous partie des arbitres et VAR désignés par la Fifa, la salle d’opération vidéo accueillera aussi quatre techniciens chargés des écrans et des angles de caméra.

Enfin, un représentant de la Fifa sera présent également, équipé d’une tablette qui lui permettra de communiquer aux diffuseurs et sur les écrans géants des stades les décisions prises par les arbitres.

“Il faut rappeler l’objectif très clairement et le succès de la VAR dépendra aussi de comment cet objectif est compris: il s’agit d‘éviter les erreurs majeures, claires et manifestes. Il ne s’agit pas réarbitrer le match avec de la technologie. L’objectif n’a jamais été de vérifier chaque incident mineur”, a rappelé Collina.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.