DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie: Donald Trump tweete son soutien à un pasteur emprisonné

Vous lisez:

Turquie: Donald Trump tweete son soutien à un pasteur emprisonné

Turquie: Donald Trump tweete son soutien à un pasteur emprisonné
Taille du texte Aa Aa

Le président Donald Trump a exprimé son soutien au pasteur américain détenu en Turquie depuis un an et demi pour activités “terroristes” présumées, une affaire qui contribue à accroître davantage la tension entre Washington et Ankara.

“Le pasteur Andrew Brunson (…) est persécuté sans raison en Turquie”, a tweeté Donald Trump mardi soir.

“Ils le qualifient d’espion. Mais je le suis davantage que lui. Espérons qu’il soit autorisé à retourner chez lui, auprès de la splendide famille à laquelle il appartient”, a ajouté le président américain.

Installé en Turquie depuis 1993, Andrew Brunson, âgé de 50 ans, dirigeait avec son épouse une église protestante à Izmir lorsqu’il a été arrêté par les autorités turques en octobre 2016. Il est maintenu en détention depuis. Il risque jusqu‘à 35 ans de prison.

Un tribunal turc a décidé lundi de son maintien en prison, estimant qu’il présentait des risques de fuite à l‘étranger.

Le pasteur est notamment accusé d’avoir agi pour le compte du réseau du prédicateur Fethullah Gülen, à qui Ankara impute le putsch manqué de juillet 2016, mais aussi pour le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Ces deux organisations sont considérées comme “terroristes” par la Turquie.

Il est enfin accusé d’espionnage à des fins politiques ou militaires.

Andrew Brunson a rejeté lundi, à l’ouverture de son procès, toutes les accusations portées contre lui.

Signe de l’importance que Washington accorde à cette affaire, l’ambassadeur itinérant pour la liberté religieuse Sam Brownbak, ainsi que Thom Tillis, sénateur de Caroline du Nord, l’Etat dont est originaire Brunson, assistaient à l’ouverture du procès.

Le département d’Etat américain a déclaré pour sa part qu’il n’y avait pas de “preuves crédibles” à l’encontre du pasteur.

Cette affaire n’a fait qu’accroître les tensions entre les Etats-Unis et la Turquie, déjà affectées par le soutien américain à une milice kurde en Syrie honnie par Ankara et l’emprisonnement de deux employés turcs de consulats américains en Turquie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.