DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dopage: Armstrong va payer 5 millions de dollars d'indemnités

Vous lisez:

Dopage: Armstrong va payer 5 millions de dollars d'indemnités

Dopage: Armstrong va payer 5 millions de dollars d'indemnités
Taille du texte Aa Aa
La star déchue du cyclisme Lance Armstrong a accepté de payer cinq millions de dollars en indemnités pour l'abandon d'une procédure judiciaire lancée notamment par l'un de ses anciens sponsors, la Poste américaine, a indiqué jeudi son avocat. La Poste américaine (US Postal) et Floyd Landis, l'un de ses anciens coéquipiers qui avait servi de lanceur d'alerte, réclamaient 100 millions de dollars au titre d'indemnisation après qu'Armstrong a reconnu en 2013 avoir eu recours au dopage durant sa carrière. "Cela met un terme à toutes les procédures contre Armstrong liées à ses aveux faits en 2013 de recours à de substances dopantes durant sa carrière de coureur professionnel", a expliqué Elliot Peters, avocat d'Armstrong. "Je suis heureux d'avoir résolu cette affaire et de pouvoir avancer dans ma vie", a réagi Lance Armstrong, cité dans le communiqué de son avocat. "Je suis particulièrement satisfait d'avoir fait la paix avec US Postal. Même si je trouvais la procédure injustifiée et injuste, j'essaie depuis 2013 d'assumer mes responsabilités pour mes erreurs et de faire amende honorable quand c'est possible", a poursuivi l'ancien patron incontesté du peloton professionnel, banni à vie en 2012. En février 2015, Lance Armstrong --dont les sept victoires dans le Tour de France ont été annulées-- a été condamné par la justice américaine à verser dix millions de dollars à l'un de ses ex-parraineurs, la société SCA Promotions.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.