DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Naissance d'Israël : la "catastrophe" des Palestiniens

Vous lisez:

Naissance d'Israël : la "catastrophe" des Palestiniens

© Copyright :
REUTERS/Ammar Awad
Taille du texte Aa Aa

"Votre jour d'indépendance est notre jour de Nakba" (catastrophe, en arabe), ont scandé les manifestants regroupés à Atlit, à environ 12 km au sud de Haifa.

Selon les Palestiniens, les 174 habitants de ce village ont été chassés par Israël lors de la guerre qui a accompagné sa création en 1948. Une ville israélienne porte aujourd'hui le même nom.

Brandissant des drapeaux palestiniens, les manifestants ont réclamé le "droit au retour" des réfugiés dont les familles ont fui ou ont été expulsées de leurs maisons en 1948. Ce droit est soutenu par une résolution des Nations unies qui n'a jamais été mise en œuvre. Près de cinq millions de réfugiés palestiniens et leurs descendants vivent en Cisjordanie occupée, à Gaza ou dans d'autres pays de la région.

Israël affirme que l'afflux de millions de réfugiés Palestiniens détruirait le concept même d'un Etat juif, proclamé le 14 mai 1948, mais fêté cette semaine en fonction du calendrier hébraïque.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d'Israël en 1948. Ils représentent 17,5% de la population israélienne.