DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indonésie: coups de bâton pour des amoureux et prostituées à Aceh

Vous lisez:

Indonésie: coups de bâton pour des amoureux et prostituées à Aceh

Indonésie: coups de bâton pour des amoureux et prostituées à Aceh
Taille du texte Aa Aa
Des couples d'amoureux et des prostituées ont été sanctionnés en public vendredi par des coups de bâton administrés par la police de la charia à Aceh, unique province d'Indonésie à appliquer la loi islamique, a constaté un journaliste de l'AFP. Plus d'un millier de personnes, parmi lesquelles des dizaines de touristes de Malaisie, pays voisin, s'étaient regroupées à l'extérieur d'une mosquée de la capitale Banda Aceh, où les condamnés étaient hués au moment où ils recevaient des coups de bâton de rotin dans le dos. Trois hommes et cinq femmes -- parmi lesquels plusieurs étudiants -- ont été reconnus coupables d'avoir enfreint les règles de la charia (la loi islamique), soit en se livrant à des signes d'affection en public, soit en offrant des prestations sexuelles en ligne, ont indiqué les autorités locales. Outre les relations entre hommes et femmes non mariés et l'offre de prestations sexuelles, la consommation d'alcool, les relations sexuelles entre personnes de même sexe et les jeux d'argent sont également interdits dans cette province du pays musulman le plus peuplé au monde. Aceh a été autorisée à appliquer la loi islamique après s'être vu accorder un statut d'autonomie en 2001 par le gouvernement central à Jakarta dans l'objectif de mettre fin à plusieurs décennies de rébellion séparatiste.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.