DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

24 Heures Moto: 1re heure, la Kawasaki N.11 avec De Puniet en tête

Vous lisez:

24 Heures Moto: 1re heure, la Kawasaki N.11 avec De Puniet en tête

24 Heures Moto: 1re heure, la Kawasaki N.11 avec De Puniet en tête
Taille du texte Aa Aa
La Kawasaki N.11 était en tête des 24 Heures du Mans motocycliste, une heure après le départ donné à 15H00, samedi sur le circuit Bugatti où soixante équipages étaient en lutte. Privé finalement de pole position sur la grille de départ par l’équipe autrichienne du Yart en raison d’un changement de pilote sur la Yamaha n°7, Randy de Puniet a fait le nécessaire sur la Kawasaki n°11 pour reprendre immédiatement les commandes et faire taire la polémique. En tête, l'ancien pilote de Grand Prix et de Superbike était au coude à coude avec la Honda n°5 de Freddy Foray, les BMW n°48 et n°9 et le Yart. Rarement l’épreuve au double tour de l’horloge mancelle n’a débuté sous une telle chaleur. Près de 30°c dans l’air, jusqu’à 37°C au sol (le thermomètre est même monté à 43 °C lors des qualifications). La gestion des pneumatiques sera forcément un facteur déterminant au cours de cette 41e édition. L’enjeu étant de trouver la meilleure adhérence possible dans ces conditions délicates. Les nombreuses chutes lors des essais ont poussé les équipages à faire preuve de prudence en début de course. Les pilotes n’ont, de fait, pas affolé les chronos durant la première demi-heure. Insuffisant pour empêcher les chutes à répétition au cours des trente premières minutes d’épreuve. Cela n'a pas empêché l'intervention de la Safety Car pendant une dizaine de minutes après la chute de la Kawasaki N. 41 qui devrait pouvoir reprendre la course.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.