DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arménie: Sarkissian veut dialoguer, son adversaire réclame toujours son départ

Vous lisez:

Arménie: Sarkissian veut dialoguer, son adversaire réclame toujours son départ

Arménie: Sarkissian veut dialoguer, son adversaire réclame toujours son départ
Taille du texte Aa Aa
L'ex-président d'Arménie, Serge Sarkissian, récemment nommé Premier ministre, a appelé samedi au "dialogue politique" le chef de la contestation Nikol Pachinian, qui lui a répondu ne vouloir parler que du "départ" du chef du gouvernement. Au 9e jour de mobilisation contre sa nomination, M. Sarkissian s'est déclaré "très préoccupé par le déroulement des évènements politiques intérieurs". "Afin d'éviter des conséquences irréversibles, j'appelle le député Nikol Pachinian à s'asseoir à la table du dialogue politique et de la négociation", a-t-il dit dans une déclaration. M. Pachinian a rapidement répondu qu'il était prêt à discuter, mais "seulement pour parler des conditions du départ" de son adversaire, selon des agences de presse. Quelque 30.000 personnes, selon des journalistes sur place, ont manifesté vendredi à Erevan où la police a procédé à plus de 230 interpellations. Le député Nikol Pachinian, 42 ans, qui mène la contestation, est un ancien journaliste et un opposant de longue date qui a brièvement été en prison après avoir déjà pris part à des mouvements de protestation contre Serge Sarkissian en 2008 qui avaient fait 10 morts. Les protestataires accusent Serge Sarkissian, qui vient d'achever son deuxième mandat présidentiel, de s'accrocher au pouvoir en se faisant élire Premier ministre par les députés. Alors que la Constitution interdit au président d'effectuer plus de deux mandats, M. Sarkissian avait fait voter en 2015 une réforme controversée donnant l'essentiel des pouvoirs au Premier ministre.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.