DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Venezuela: Maduro rend visite à Diaz-Canel pour "ratifier l'alliance" La Havane-Caracas

Vous lisez:

Venezuela: Maduro rend visite à Diaz-Canel pour "ratifier l'alliance" La Havane-Caracas

Venezuela: Maduro rend visite à Diaz-Canel pour "ratifier l'alliance" La Havane-Caracas
Taille du texte Aa Aa
Le président vénézuélien Nicolas Maduro est arrivé vendredi soir à La Havane, où il doit rencontrer son nouvel homologue cubain Miguel Diaz-Canel et "ratifier" avec lui "l'alliance" entre leurs deux pays. "Je viens avec toute l'énergie du monde pour que nous continuions à travailler ensemble, avec l'objectif de promouvoir l'intégration et le bien-être des peuples de notre continent", a déclaré M. Maduro à son arrivée à l'aéroport de La Havane, où il a été accueilli par le chef de la diplomatie cubaine, Bruno Rodriguez. Le dirigeant vénézuélien a ajouté que sa rencontre avec son homologue cubain permettrait de "visualiser l'avenir et surtout ratifier l'alliance entre Cuba et le Venezuela". En quittant Caracas, il avait évoqué une visite de "travail" et de "fraternité", destinée à "donner une accolade de solidarité et de soutien" au nouveau président cubain. Miguel Diaz-Canel, qui a succédé jeudi aux frères Fidel et Raul Castro qui ont régné presque 60 ans sur l'île caribéenne, s'est engagé à "poursuivre la révolution cubaine dans un moment historique crucial", mais aussi à "perfectionner le socialisme". Cuba et le Venezuela se sont rapprochés sous le gouvernement d'Hugo Chavez (1999-2013), qui cultivait une relation étroite avec Fidel Castro. Le Venezuela fournit du pétrole à l'île communiste, tandis que Cuba envoie des médecins au Venezuela.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.