DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce: des migrants blessés à Lesbos lors de heurts avec l'extrême-droite

Vous lisez:

Grèce: des migrants blessés à Lesbos lors de heurts avec l'extrême-droite

Grèce: des migrants blessés à Lesbos lors de heurts avec l'extrême-droite
Taille du texte Aa Aa
Plus d'une dizaine de migrants et réfugiés, surtout des ressortissants afghans, ont été blessés dans la nuit de dimanche à lundi lors d'affrontements avec un groupe d'extrême droite sur l'île de Lesbos, a-t-on appris de source policière. Les heurts ont commencé dimanche soir après que le groupe d'extrême droite "Mouvement patriotique" eut appelé à un rassemblement devant la place centrale Sappho de Mytilène, chef-lieu de l'île, où campaient depuis mardi dernier près de 200 Afghans avec leurs familles pour protester contre les conditions misérables de séjour sur l'île. Malgré les efforts de la police pour contrôler la situation, des bouteilles d'eau et des fusées de détresse éclairantes ont été lancées par le groupe d'extrême droite et blessé légèrement plus d'une dizaine d'Afghans qui ont dû être transférés à l'hôpital, selon les premières informations de la police. "Brûlez-les vifs", "Jetez-les à la mer", "Ils veulent islamiser le pays", scandaient les attaquants. Les affrontements ont duré toute la nuit et dégénéré en échauffourées entre extrême droite et anarchistes qui sont venus pour secourir les migrants. La police a jeté des gaz lacrymogènes à la fois pour disperser la foule et évacuer la place où étaient les migrants qui ont été contraints de rentrer dans les centres d'accueil de l'île. Le maire de l'île de Lesbos, Spyros Galinos dans une lettre adressée au Premier ministre Alexis Tsipras et aux dirigeants des partis d'opposition, a accusé la police d'avoir tardé à intervenir. Alors que le Premier ministre est prochainement attendu sur l'île pour un point de la situation, il a mis en cause "l’inertie et la gestion erronée" du gouvernement ayant, selon lui "coincé dans des conditions misérables des milliers des gens dans une ville de 27.000 habitants". Devenu symbole de la crise migratoire de 2015, Lesbos --l'une des cinq îles d'entrée et d'enregistrement en mer Égée des personnes arrivant en Grèce depuis la Turquie-- abrite actuellement 6.530 migrants et réfugiés dans des camps d'une capacité de 3.000 personnes. Les conditions misérables et la longue durée d'examen des demandes d'asile ont été décriées à plusieurs reprises par des ONG de défense des droits de l'homme qui réclament le transfert des migrants en Grèce continentale. Un récent jugement du Conseil d’État, haute juridiction administrative grecque, a autorisé les nouveaux demandeurs d'asile à quitter les îles mais son application n'a pas encore commencé, le gouvernement étant en train d'examiner les conditions de ce départ. Plus de 13.000 migrants et réfugiés, sont confinés dans des camps sur les cinq îles grecques, ce qui alimente des tensions récurrentes notamment à l'approche de la saison touristique. M. Galinos a aussi mis en garde contre le risque "d'escalade de la situation" appelant à une "décongestion" des camps.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.