DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La colère gronde en Arménie après plus de 230 arrestations

Vous lisez:

La colère gronde en Arménie après plus de 230 arrestations

Taille du texte Aa Aa

Les arrestations n'ont pas entamé leur détermination. Des dizaines de milliers d'Arméniens ont continué d'affluer en plein centre d'Erevan après l'interpellation de l'opposant Nikol Pachinian et d'environ 230 protestataires dans l'après-midi. Tous réclament la démission de Serge Sarkissian, nommé Premier ministre après deux mandats présidentiels au cours desquels, Sarkissian a renforcé les pouvoirs du chef de gouvernement aux dépends de ceux du président...

Nikola Pachinian a été arrêté hier dans la manifestation juste après un débat télévisé avec Sarkissian.

La justice arménienne n'a pas précisé où il se trouvait actuellement. Nikol Pachinian bénéficie pourtant d'une immunité parlementaire et ne peut être arrêté qu'avec l'accord du Parlement.

Les protestataires reprochent aussi à Serge Sarkissian de n'avoir pas su faire reculer la pauvreté et la corruption, alors que les oligarques ont toujours la haute main sur l'économie du pays.

Cette crise politique a débuté il y a 10 jours, avec les manifestations les plus importantes de cette dernière décennie.

Le député Nikol Pachinian, 42 ans, est un ancien journaliste et opposant de longue date qui a brièvement été en prison après avoir déjà pris part à des mouvements de protestation contre Serge Sarkissian en 2008 qui avaient fait 10 morts.