DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gymnastique: l'Australie prend des mesures contre les abus sexuels

Vous lisez:

Gymnastique: l'Australie prend des mesures contre les abus sexuels

Gymnastique: l'Australie prend des mesures contre les abus sexuels
Taille du texte Aa Aa
La Fédération australienne de gymnastique a dévoilé mardi de nouvelles mesures pour veiller à la protection des enfants dans le sillage de l'affaire Nassar, ce vaste scandale sexuel qui a secoué le sport aux États-Unis. "Ce que nous faisons, c'est que nous officialisons des pratiques qui sont déjà en place", a expliqué la présidente de la fédération, Kitty Chiller, à la chaîne ABC. "On en parle beaucoup dans les médias et dans l'espace public, en particulier ces derniers mois à cause de l'affaire Nassar". "La sécurité des enfants est la priorité", explique la fédération dirigée par Mme Chiller, dans un pays où 91% des 220.000 gymnastes sont âgés de moins de 12 ans. Il y aura une "tolérance zéro" envers les abus sexuels, assure la fédération. Elle vient de nommer une "coordinatrice sécurité enfants", Phoebe Pownall, qui sera chargée d'informer les clubs, entraîneurs, parents et gymnastes sur ce qui constitue un abus sexuel. "Je pense que beaucoup de personnes ne comprennent pas ce qui relève de l'abus. On a tendance à penser que c'est marginal, mais ça ne l'est pas", a déclaré Mme Pownall à la presse australienne. En 2012, une enquête nationale a révélé que plus de 4.000 institutions du pays, dont 344 dans le domaine du sport, étaient concernées par des abus sexuels sur des enfants. "C'est partout. Il faut former les gens pour qu'ils comprennent que c'est un risque et il faut leur donner les moyens de changer les choses pour que les enfants soient en sécurité", a ajouté la coordinatrice. "L'affaire Nassar" est le plus grand scandale de l'histoire de la gymnastique américaine: son ancien médecin sportif, Larry Nassar, a été reconnu coupable d'avoir abusé de près de 160 gymnastes, célèbres ou anonymes, pendant plus de vingt ans. Nassar, 54 ans, est assuré de terminer ses jours derrière les barreaux après avoir écopé d'au moins 140 ans de prison dans plusieurs affaires.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.