DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La justice britannique rejette un dernier recours des parents du petit Alfie

Vous lisez:

La justice britannique rejette un dernier recours des parents du petit Alfie

La justice britannique rejette un dernier recours des parents du petit Alfie
Taille du texte Aa Aa
La justice britannique a rejeté un dernier recours des parents du petit Alfie, 23 mois, hospitalisé dans un état semi-végétatif, afin que le traitement de leur bébé soit poursuivi. La Haute Cour de justice britannique, la Cour d'appel et la Cour suprême ont statué en faveur de l'hôpital, qui veut mettre fin au traitement de l'enfant placé sous assistance respiratoire artificielle. La Cour européenne des droits de l'homme a également rejeté la requête des parents. Mais les parents d'Alfie, Tom Evans et Kate James, ont tenté lundi d'obtenir un nouveau délai après que l'Italie a octroyé la nationalité italienne au bébé. Ils souhaitaient que leur fils soit transféré à l'hôpital de Rome pour qu'il y soit soigné. Lors d'une audience lundi soir, le juge a refusé leur demande et donné aux médecins le feu vert pour mettre fin aux soins apportés au petit Alfie, ce qui conduira à sa mort. Il a considéré qu'Alfie était un citoyen britannique et était donc soumis aux décisions de justice britannique. Alfie, né le 9 mai 2016, est hospitalisé depuis décembre 2016 à Liverpool (nord-ouest de l'Angleterre). Lundi, quelque 200 manifestants se sont rassemblés devant l'hôpital où il est soigné, récitant le "Notre père" et scandant "sauvez Alfie Evans". "Mon fils appartient à l'Italie", a déclaré son père, Tom Evans, à des journalistes, affirmant qu'il "n'abandonnerait pas". Le pape François s'est personnellement impliqué en faveur du garçonnet, lançant plusieurs appels pour le maintien en vie du bébé et recevant en audience privée Tom Evans.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.