DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Macron propose d'être un médiateur entre la Chine et le dalaï lama

Vous lisez:

Macron propose d'être un médiateur entre la Chine et le dalaï lama

Macron propose d'être un médiateur entre la Chine et le dalaï lama
Taille du texte Aa Aa
Le président français Emmanuel Macron a proposé mercredi d'agir comme médiateur entre le dalaï lama et la Chine pour résoudre la crise au Tibet. "Si la France peut être utile pour régler la situation entre le dalaï lama et son peuple, et la Chine, je ferai de mon mieux", a affirmé M. Macron lors d'une discussion avec des étudiants à l'université de George Washington, dans la capitale fédérale américaine. "Je ressens des premiers signaux que le président (chinois) veut bouger, je l'espère", a continué le président français, qui a toutefois écarté l'idée d'une rencontre en France avec le chef spirituel des Tibétains. "Si je le rencontre, cela créera une crise avec la Chine", a-t-il admis, rappelant toutefois qu'il avait rencontré le dalaï lama pendant la campagne électorale française. Le rencontrer à Paris "sans condition préalable, juste pour envoyer un signal, je pense que ce serait inutile et contreproductif", a-t-il dit.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.