DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Maradona est Dieu, Messi est Adam dans un club de foot argentin

Vous lisez:

Maradona est Dieu, Messi est Adam dans un club de foot argentin

Taille du texte Aa Aa
Un club de football en salle de Buenos Aires s'est librement inspiré de la chapelle Sixtine pour faire figurer sur son plafond Diego Maradona dans le rôle de Dieu qui tend le bras à Adam, joué par Lionel Messi. Fan du ballon rond, le pape argentin François devrait apprécier le geste audacieux du Sportivo Pereyra, salle où l'on joue du football et d'autres sports collectifs sur une surface de la taille d'un terrain de basketball. "Pour nous, ce terrain c'est notre temple, un temple sacré du foot et quoi de mieux qu'une fresque au plafond digne d'un temple. La chapelle Sixtine a Dieu et Adam et la chapelle du foot a Messi et Maradona", a expliqué à l'AFP-TV l'entraîneur, Ricardo Elsegood, 30 ans. Sur cette version de "La Création d'Adam" de Michel-Ange, à la place des chérubins qui entourent Dieu dans la version originale, d'autres idoles du foot argentin ont pris place: Juan Riquelme, Gabriel Batistuta, Mario Kempes, Sergio Agüero, Claudio Caniggia, Ricardo Bochini et Ariel Ortega. Tous vêtus du maillot blanc et bleu, évidemment. Le club, où s'entraînent beaucoup d'enfants, est situé dans le quartier de Barracas, dans le sud de la capitale argentine, non loin du stade de Boca Juniors. "C'est comme si Maradona avait donné à Messi la continuité du bon football", explique l'artiste qui a peint la fresque, Santiago Barbeito. "On avait vu que le toit était assez sombre. On pensait le peindre en bleu avec des nuages blancs. Mais un jour, l'artiste est venu et a dit que c'était mieux de le faire avec Messi et Maradona", raconte l'entraîneur Elsegood.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.