DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La chapelle Sixtine du football

Vous lisez:

La chapelle Sixtine du football

La chapelle Sixtine du football
Taille du texte Aa Aa

On l’appelle désormais la chapelle Sixtine du football. Dans le modeste club de foot en salle de Sportivo Pereyra, dans la banlieue de Buenos Aires, un artiste a reproduit au plafond la célèbre fresque de Michel-Ange, en y intégrant les légendes du football argentin. Dieu est ainsi représenté par Maradona.

"Diego Maradona, c'est Dieu, pour tout le monde", explique Ricardo Elsegood, coach au Sportivo Pereyra. Quant aux autres personnages, les chérubins qui entourent Dieu dans la fresque, ils sont remplacés par de grands footballeurs, qui ont marqué l'équipe nationale. Pour incarner Adam, il y a Messi qui incarne la résurrection du football, l'un des meilleurs. Cela symbolise la création d'un homme en tant que footballeur."

La salle a pris des allures de temple, dans un pays où le football est une religion, y compris pour les plus jeunes.

"Quand je marque un but, je regarde le plafond. C'est comme si je dédiais ce but à Messi, et j'ai l'impression qu'il est à mes côtés", explique Thiago, onze ans.

Les Argentins n'ont plus qu'à espérer que cette fresque transmettra la flamme à leur équipe nationale lors de la prochaine Coupe du monde. La dernière victoire de l'Albiceleste dans un Mondial remonte à 1986.

Plus de Cult