DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet historique entre les deux Corées : le programme

Vous lisez:

Sommet historique entre les deux Corées : le programme

Sommet historique entre les deux Corées : le programme
Taille du texte Aa Aa

En cette veille de sommet historique entre les deux Corées, à Séoul, quelques dizaines d'activistes ont manifesté leur joie de voir se concrétiser ce rapprochement entre le nord et le sud.

Moon Jae-in doit accueillir Kim Jong-un sur la ligne de démarcation militaire en béton qui marque la frontière entre les deux Corées dans la Zone démilitarisée. Et quand il franchira cette ligne, ce sera la première fois qu'un dirigeant nord-coréen foule le sol sud-coréen depuis la guerre de Corée, il y a 65 ans. Un symbole fort qui résulte de l'effervescence diplomatique qui s'est emparé des deux pays depuis le rapprochement concrétisé en ce début d'année avec les jeux olympiques de Pyeongchang.

Le dernier sommet intercoréen remonte à 2007 entre Kim Jong-il, (père de Kim Jong-un) et Roh Moo-hyun, et c'est seulement la troisième rencontre à ce niveau diplomatique depuis la partition de l'île en 1953... Mais chacun ces sommets a suscité l'espoir d'une réunification dans la population.

La question de l'arsenal nucléaire nord-coréen doit figurer parmi les sujets prioritaires de cette rencontre. Et cette réunion est sensée être précurseur d'un autre face-à-face historique très attendu, entre Kim jong un et le président américain Donald Trump, plus tard en mai.

Détails du programme

D'après Séoul, les deux dirigeants pourraient aborder la question d'un traité de paix pour mettre formellement un terme à la Guerre de 1950-1953. Le conflit s'était achevé sur un simple armistice si bien que les deux pays sont toujours techniquement en guerre.

La reprise des réunions de familles divisées par la guerre pourrait également être discutée.

Moon a fait savoir au Premier ministre japonais Shinzo Abe qu'il évoquerait le problème de ses ressortissants enlevés par des agents nord-coréens dans le but de former les espions de Pyongyang, question très sensible à Tokyo.

Après s'être retrouvés, les deux dirigeants iront à pied jusqu'à la Maison de la paix, une structure de verre et de béton située du côté sud du village de Panmunjom, où fut signé l'armistice.

Avant la séance du matin, le dirigeant nord-coréen signera le livre d'or.

Les deux délégations déjeuneront chacune de leur côté, les Nord-Coréens franchissant la frontière dans l'autre sens pour leur collation.

Avant la séance de l'après-midi, Kim et Moon planteront un pin. Cet arbre "représentera la paix et la prospérité sur la Ligne de démarcation militaire, qui est le symbole de la confrontation et de la division depuis 65 ans". La terre viendra du Mont Paektu, endroit sacré aux yeux des Nord-Coréens, et du Mont Halla, sur l'île sud-coréenne de Jeju.

Après la signature d'un accord, un communiqué conjoint devrait être publié, peut-être sous le nom de "Déclaration de Panmunjom".

La délégation nord-coréenne comprendra la soeur du maître de Pyongyang, Kim Yo Jong, l'une de ses plus proches conseillères, qu'il avait déjà dépêchée au Sud pour les JO d'hiver.