DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet intercoréen: Bach "confiant" dans l'élan olympique

Vous lisez:

Sommet intercoréen: Bach "confiant" dans l'élan olympique

Sommet intercoréen: Bach "confiant" dans l'élan olympique
Taille du texte Aa Aa
A la veille d'un sommet intercoréen, le président du CIO, Thomas Bach, qui s'est rendu récemment en Corée du Nord, s'est dit jeudi "confiant" dans le fait que les deux dirigeants de la péninsule "sont déterminés à poursuivre sur cet élan olympique". Avant les jeux Olympiques d'hiver organisés en février à Pyeongchang, en Corée du Sud, M. Bach avait oeuvré pour que Nord et Sud défilent de concert lors de la cérémonie d'ouverture et que des sportifs nord-coréens prennent part aux épreuves. Ces Jeux ont été l'occasion d'un rapprochement considérable entre le Sud et le Nord isolé. "Les jeux Olympiques ont ouvert la porte. Les politiciens ont fait les premiers pas. Maintenant que le seuil est franchi, ils s'apprêtent à s'asseoir à la même table pour évoquer la paix", a déclaré M. Bach, dans une tribune publiée par le quotidien suisse Le Temps. "Ils vont entamer ces pourparlers avec une expérience commune de succès aux jeux Olympiques. Suite à mes diverses réunions avec les deux dirigeants de la péninsule, je suis confiant dans le fait que tous deux sont déterminés à poursuivre sur cet élan olympique", a ajouté M. Bach. Le président du CIO a effectué fin mars une visite inédite en Corée du Nord durant laquelle il a eu un entretien avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. A l'issue de cette rencontre, M. Bach a annoncé que la Corée du Nord participerait aux JO d'été 2020 à Tokyo et d'hiver 2022 à Pékin.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.