DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis : Lucas Pouille, tenant du titre à Budapest, chute d'entrée

Vous lisez:

Tennis : Lucas Pouille, tenant du titre à Budapest, chute d'entrée

Tennis : Lucas Pouille, tenant du titre à Budapest, chute d'entrée
Taille du texte Aa Aa
Lucas Pouille (14e joueur mondial) a chuté dès son entrée en lice au tournoi de Budapest, dont il était le tenant du titre, face au modeste Australien John Millman (94e), 6-3, 6-4, jeudi en 8e de finale. Après son week-end victorieux de Coupe Davis avec l'équipe de France, le Nordiste tombe pour le deuxième tournoi de suite dès son premier match, après Monte-Carlo. Mi-mars, Pouille, qui ne s'est plus imposé sur le circuit ATP depuis le 2 mars, avait déjà pris la porte d'entrée à Indian Wells. Encore une fois, le N.1 français s'est montré trop inconstant pour éviter un revers précoce. Dommage, d'autant qu'il avait fait l'impasse sur le tournoi de Miami pour préparer sa saison sur terre battue. A un mois de Roland-Garros, ce n'est pas ce qu'il y a de plus rassurant pour Pouille, battu pour la deuxième fois de sa carrière par Millman, vainqueur au même stade, en 2016, à Stuttgart. Cette fois, et en à peine plus d'une heure, l'Australien a fait la différence sur son service, remportant 67% de ses premiers services et en sauvant trois des quatre balles de break de son adversaire. "Je suis vraiment satisfait de la façon dont j'ai joué, de comment je me suis accroché mentalement. J'ai su prendre ma chance", a souri celui qui n'avait pas joué sur terre battue depuis septembre. Au prochain tour, l'homme de Brisbane affrontera l'Allemand Yannick Maden (134e), sorti d'un duel 100% allemand face à son compatriote Maximilian Marterer (3-6, 6-4, 6-4).
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.