DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arménie: le Premier ministre par intérim refuse de négocier avec l'opposant Pachinian

Vous lisez:

Arménie: le Premier ministre par intérim refuse de négocier avec l'opposant Pachinian

Arménie: le Premier ministre par intérim refuse de négocier avec l'opposant Pachinian
Taille du texte Aa Aa
Le Premier ministre arménien par intérim, Karen Karapetian, a rejeté la proposition du chef de l'opposition Nikol Pachinian de mener vendredi matin des négociations sur l'avenir politique de l'Arménie, a indiqué à l'AFP le porte-parole du gouvernement. M. Karapetian "estime que les négociations où l'une partie dicte son agenda à l'autre (...) ne peuvent pas être considérées comme des négociations", a expliqué le porte-parole Aram Araratian. "Le Premier ministre par intérim juge sans perspective de participer à des +négociations+ qui ne permettent pas de trouver une solution" à la crise qui secoue cette ex-république soviétique du Caucase depuis deux semaines, a-t-il souligné. Depuis le 13 avril, le député et opposant Nikol Pachinian, 42 ans, a mobilisé des dizaines de milliers de personnes contre l'ancien président Serge Sarkissian, devenu pour quelques jours seulement Premier ministre, et contre son Parti républicain au pouvoir. Le 23 avril, Serge Sarkissian a démissionné, après onze jours de protestations, un proche allié et membre de son parti, Karen Karapetian, devenant Premier ministre par intérim. Jeudi soir, M. Pachinian a posé un ultimatum en affirmant être le seul candidat possible au poste de Premier ministre, devant des milliers de ses partisans réunis sur la place de la République en plein centre d'Erevan, la capitale arménienne. "Si je ne suis pas élu Premier ministre, il n'y aura pas du tout de Premier ministre en Arménie", a-t-il affirmé. manmkh-mp/tbm/cr
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.