DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Douma : des "témoins" démentent

Vous lisez:

Douma : des "témoins" démentent

Douma : des "témoins" démentent
Taille du texte Aa Aa

Des Syriens amenés de Douma par la Russie sont venus témoigner devant l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques à la Haye. Et d'après ces 17 personnes, parmi lesquelles figurent des médecins, il n'y aurait pas eu d'attaque chimique à Douma le 7 avril dernier, seulement une mise en scène à l'hôpital.

"Il semble que le bon sens aurait voulu que l'on attende les conclusions des experts et qu'ils examinent tous les éléments par eux-mêmes, a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l'OIAC, Alexandre Choulgine. Toutefois, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France n'ont pas attendu. Et avant même que les experts aient fait leur travail, ces pays ont déclaré que pour eux, tout était clair et que la responsabilité du président Assad ne faisait aucune doute."

Ces trois pays avaient bombardé des installations syriennes en représailles. Mais pour eux comme pour une quinzaine d'autres, ces témoignages ne sont qu'une mascarade. D'après les Casques blancs et des secouristes en zone rebelle, l'attaque dans cette ville proche de Damas aurait fait 40 morts.