DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen: des dizaines de rebelles dont des commandants tués dans un raid

Vous lisez:

Yémen: des dizaines de rebelles dont des commandants tués dans un raid

Yémen: des dizaines de rebelles dont des commandants tués dans un raid
Taille du texte Aa Aa
Un raid aérien de la coalition sous commandement saoudien a tué des dizaines de rebelles, dont des commandants, vendredi soir dans la capitale yéménite Sanaa, ont indiqué samedi des médias. La chaîne de télévision à capitaux saoudiens Al-Arabiya a donné un bilan de 38 morts dans ce raid qui a visé selon elle un bâtiment du ministère de l'Intérieur contrôlé par les rebelles Houthis soutenus par l'Iran, rival de l'Arabie saoudite. La chaîne d'Etat saoudienne El-Ekhbariya a indiqué qu'au moins deux chefs rebelles Houthis figuraient parmi les morts. A Sanaa, les insurgés ont confirmé un raid dans la capitale yéménite qu'ils contrôlent, mais sans fournir d'autres précisions. Cette frappe aérienne a été annoncée le jour où sont prévues à Sanaa les obsèques du plus haut responsable politique Houthi, Saleh Al-Sammad, tué le 19 avril dans un raid ciblé revendiqué par la coalition menée par Ryad dans la province yéménite de Hodeida (ouest). Selon Al-Arabiya, la réunion visée vendredi soir à Sanaa avait justement pour but de préparer la cérémonie de funérailles, en présence de partisans de la rébellion. La multiplication des frappes de la coalition contre les rebelles intervient alors que le nouveau secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo est attendu samedi à Ryad pour sa première prise de contact à ce poste avec les dirigeants saoudiens. Iran, Yémen, Syrie et l'avenir de Jérusalem devaient figurer en bonne place dans les discussions. L'Arabie saoudite a pris la tête en 2015 d'une coalition visant à rétablir le gouvernement légitime du Yémen, qui a été chassé de Sanaa et du nord par les Houthis. Le conflit, qui a fait près de 10.000 morts, a provoqué "la pire crise humanitaire du monde", selon l'ONU. Il a pris progressivement une tournure de "guerre par procuration" entre l'Arabie saoudite sunnite et l'Iran chiite. Les rebelles yéménites tirent régulièrement des missiles balistiques vers l'Arabie saoudite qui dit les intercepter systématiquement.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.