DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boxe: le Thaïlandais inconnu qui veut égaler le record de Mayweather

Vous lisez:

Boxe: le Thaïlandais inconnu qui veut égaler le record de Mayweather

Boxe: le Thaïlandais inconnu qui veut égaler le record de Mayweather
Taille du texte Aa Aa
Floyd Mayweather a déjà raccroché les gants mais son record reste à battre: un boxeur thaïlandais inconnu du grand public, surnommé le "nain géant", va tenter mercredi d'égaler cet exploit en décrochant une 50e victoire d'affilée en autant de combats. Avec son 1,57 m et ses 47,6 kg, Wanheng Menayothin est bien plus petit, plus mince et significativement moins riche que la légende américaine de la boxe, qui a touché l'an dernier 100 millions de dollars pour son combat contre la star irlandaise des arts martiaux mixtes (MMA) Conor McGregor. Mais mercredi dans une salle modeste de la petite ville de Nakhon Ratchasima, dans le nord-est de la Thaïlande, loin de tout battage médiatique, Wanheng, tenant du titre WBC des paille, affronte le Panaméen Leroy Estrada pour tenter de faire aussi bien que Floyd Mayweather en terme de victoires. Originaire du nord-est de la Thaïlande, région rurale pauvre, la boxe a été pour lui un moyen de s'en sortir. Il fait d'abord ses armes en boxe thaïe et, dès l'âge de 12 ans, s'installe à Bangkok pour pratiquer. "Je veux gagner parce que c'est un combat important, pour égaler Floyd", explique à l'AFP le boxeur de 32 ans après l'entraînement à l'approche de son combat. Le poids welter américain l'a toutefois emporté à 27 reprises avant la limite contre 17 à Wanheng. "Estrada veut prendre ma ceinture. Je dois le prévenir que je ne vais pas me laisser faire", dit-il, ajoutant ne pas se sentir "sous pression". Si Wanheng gagne mercredi, son nom entrera dans le livre des records, mais restera en dessous de celui de Floyd Mayweather. Wanheng a accumulé ses victoires principalement face à des combattants asiatiques. L'an passé, l'un d'eux avait déjà 44 défaites à son actif et un autre 24. - 'Plus jeune, plus frais' - "Wanheng n'a jamais battu quelqu'un d'important. Pour l'Occident, ce combat finira comme une simple question de Trivial pursuit", estime Anson Wainwright, correspondant de boxe pour "The Ring". Et jamais hors de Thaïlande. Champion WBC depuis novembre 2014, il défendra sa ceinture pour la 9e fois dans une catégorie dominée depuis toujours par les Asiatiques et les représentants d'Amérique centrale. Même en Thaïlande, patrie de la boxe thaïe, alliant coups de pieds, de poings, de genoux et de coudes, le combat passionne peu. Il pourrait pourtant se révéler serré. Pour Carlos Costa, reporter spécialiste de la boxe, Leroy Estrada représente un vrai défi pour Wanheng. "Il est plus jeune et plus frais. Il a faim de gloire, ce qui rend toujours un boxeur dangereux", estime Carlos Costa. "C'est ma chance d'être un champion", a-t-il expliqué vendredi. Entre Floyd Mayweather et Wanheng, rien que l'examen de leurs pseudonymes donnent une idée de l'écart entre les deux hommes. Pour Mayweather, l'insertion de "Money" entre son prénom et son nom est un clin d'œil à la fortune massive que le sportif a accumulée. Il avait aussi choisi "Pretty Boy" pendant un temps et "The Best Ever". Pour Wanheng, les qualificatifs sont moins flatteurs: les combattants en Thaïlande portent la plupart du temps le nom de leur gymnase. Son nom à l'état civil est Chayaphon Moonsri, mais il porte aussi comme pseudo "Five-Star Grilled Chicken", dû à un partenariat avec le géant thaïlandais de l'alimentation CP Chicken. Il reste toutefois principalement connu comme le "nain géant" en raison de sa petite taille et de ses puissants coups de poing.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.