DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cyclisme: Eschborn-Francfort: et de quatre pour Kristoff

Vous lisez:

Cyclisme: Eschborn-Francfort: et de quatre pour Kristoff

Cyclisme: Eschborn-Francfort: et de quatre pour Kristoff
Taille du texte Aa Aa
Malgré un parcours plus sélectif qu'avant, le Norvégien Alexander Kristoff (UEA Team Emirates) a remporté mardi au sprint un quatrième Eschborn-Francfort d'affilée, s'installant seul en tête du palmarès de la plus grande classique allemande. Le sprinter de 30 ans, après 212,5 km dans les monts Taunus avec 3.500 m de dénivelé, a croqué sur la ligne l'Autralien Michael Matthews (Sunweb) et le Belge Oliver Naesen (AG2R La Mondiale), pour détrôner Erik Zabel et ses trois victoires. "Je ne me suis jamais vraiment senti bien. Heureusement, on a repris les échappés au bon moment", a commenté Alexander Kristoff auprès de la télévision régionale HR-Fernsehen. Pour la 57e édition de l'ex-Grand Prix de Francfort, les organisateurs avaient durci le tracé, en ajoutant une série de raidillons à ses difficultés habituelles, dont la côte de Mammolshain et son passage à 23% et la longue ascension du mont Feldberg. Mais ce parcours n'a pas plus favorisé les attaques que les années précédentes: le premier groupe de sept échappés, sorti après une trentaine de kilomètres, n'a jamais pu distancer le peloton emmené par les équipes de sprinters. Le tracé a en revanche scié les jambes de Rick Zabel, dauphin de Kristoff l'an dernier et sur qui reposaient les espoirs d'une première victoire allemande depuis John Degenkolb en 2011: il a été décroché à plus de 60 km de l'arrivée.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.