DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les preuves de Netanyahu : les doutes d'un expert

Vous lisez:

Les preuves de Netanyahu : les doutes d'un expert

Taille du texte Aa Aa

Alors que le dossier iranien est de nouveau au coeur de l'agenda international, Pierre Conesa, expert en relations stratégiques, doute des preuves présentées lundi par le Premier ministre israélien concernant un programme nucléaire secret en Iran.

Que pensez-vous de ces preuves ?

Benjamin Netanyahu n'est pas un individu auquel j'accorderai le plus de confiance dans ses positions internationales. Je rappelle que quand il était député à la Knesset il accusait déjà l'Iran de préparer la bombe. La première accusation remonte à 1988 et à l'époque il avait annoncé que l'Iran aurait la bombe dans les six mois. On ne peut pas dire que sa prévision a été très réaliste (...).

La question est de savoir si ce sont de nouvelles informations ou si c'est simplement un fond de dossier qui est repris par Netanyahu repris de manière beaucoup plus agressive. (...) L'AIEA a des pouvoirs particulièrement intrusifs pour pouvoir aller vérifier toute information qui concernerait ce programme nucléaire or on a tout d'un coup, à une semaine d'une échéance que Trump a inventée (le 12 mai ), on un risque de ne plus reconnaître cet accord qui a été signé par ses prédécesseurs...

La crainte de voir l'Iran se doter d'une arme atomique est ancienne et a conduit à l'accord de 2015...

Il y avait un programme nucléaire, c'est une évidence, c'est pour cela que l'accord a été conclu et négocié difficilement et qu'il a abouti à la seule conclusion qui me paraissait logique, c'est que l'on reconnaît à l'Iran le droit d'être un pays du seuil, c'est à dire un pays à qui l'on reconnaît la technologie, les capacités, sans qu'il accède et sans qu'il réalise.

A Washington, Emmanuel Macron a déclaré que le système balistique iranien posait un problème pour la sécurité du Proche-Orient...

J'ai été très surpris par la conférence de presse faite par le président Macron et par Donald Trump parce que dire que c'est l'Iran qui est la puissance déstabilisatrice du Moyen-Orient alors que nous, nous avons eu 240 morts et 900 blessés dans les rues de Paris par des salafistes qui n'ont rien à voir avec l'Iran mais qui ont beaucoup à voir avec l'Arabie Saoudite... je me dis quand même que le président Macron a fait une concession dans la conférence de presse donc arrêtons dans cette diabolisation de l'Iran quand notre problème à nous c'est le terrorisme.

Que se passera-t-il si Donald Trump renonce finalement à l'accord de 2015 ?

La première des réactions sera probablement celle des Iraniens qui vont reprendre leur programme nucléaire (...) et les Européens seront obligés à mettre un peu d'eau sur l'incendie pour l'arrêter mais on a bien vu avec Trump qu'il n'a pas bougé d'un pouce après la visite du président Macron sur les sujets sur lesquels on espérait le faire revenir, l'Accord de Paris (sur le climat), l'Iran...

On est dans une situation où si Trump s'aligne derrière l'Arabie saoudite dans une espèce de scénario de conflit, notre rôle à nous (Européens) est d'empêcher que cette crise régionale ne devienne une crise mondiale.