DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arménie : "Notre candidat c'est Nikol"

Vous lisez:

Arménie : "Notre candidat c'est Nikol"

Arménie : "Notre candidat c'est Nikol"
Taille du texte Aa Aa

Ces dernières semaines ont vu comme un air de liberté souffler sur l'Arménie. Après la démission du Premier ministre Serge Sarkissian sous la pression populaire le 23 avril, les portes ont semblé s'ouvrir les unes après les autres pour l'opposition, avide de changement après dix ans de pouvoir républicain.

Bagrat Tovmassian, Directeur des ventes : "Ce n'est pas une question de bloquer les rues ou pas. C'est juste une question de se faire entendre. Et je pense que le Parti républicain et toutes les autorités devraient accepter notre victoire."

Léna Nazarian, membre du parlement d'opposition du parti du Contrat Civique : Chaque heure et chaque jour de ce blocage est nuisible à l'Etat. Mais le parti républicain devrait faire le premier pas. Ils devrait annoncer qu'il votera pour Nikol Pashinyan "

Hrant Tokhatian, acteur : "Si jusqu'à présent les jeunes exigent une Arménie libre et indépendante, cela signifie que ma génération a échoué à un moment donné. Nous n'avons pas fait grand-chose pour que les jeunes disent oui, nous vivons dans une Arménie libre et indépendante. "

Gevorg Pétrossian, routier : "Notre candidat c'est Nikol, et s'il ne devient pas Premier ministre, nous ne voulons personne d'autre."

Armen Sukiassian, sans emploi : "Ils se font appeler gouvernement arménien mais l'opinion de ces 3 millions de personnes n'a pas d'importance pour eux. Ils ne s'intéressent qu'à leur propre richesse."