DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lesbos : Tsipras attendu de pied ferme

Vous lisez:

Lesbos : Tsipras attendu de pied ferme

Lesbos : Tsipras attendu de pied ferme
Taille du texte Aa Aa

La crise des migrants et la fin de la TVA réduite ont mis l'île grecque de Lesbos au bord du gouffre. La population attend de pied ferme Alexis Tsipras, qui débarque dans l'île jeudi avec tout son cabinet.

Le ministre de la Santé, Andreas Xanthos, a lui visité ce mercredi le camp de Moria, qui accueille environ 7 000 migrants, soit le double de sa capacité.

"Notre plus grand défi, déclare t-il, c'est l'amélioration des conditions de vie et de santé de ces gens. Aussi longtemps que le camp sera surpeuplé, il y a aura des besoins plus importants mais aussi des dangers plus importants".

Côté population, la colère ne retombe pas, et une grève générale et une manifestation sont prévues ce jeudi. Ce commerçant voudrait une abolition totale de la TVA, sans quoi il craint une désertion totale de l'île : "Ce que je vois, c'est que dans une génération, notre île sera ancrée à l'autre rive, et cela m'attriste beaucoup, car nous aimons notre île".

A Lesbos, notre correspondant Panos Kitsikopoulos :

"La population de Lesbos reproche au gouvernement d'avoir abandonné une île qui a porté et continue de porter presque tout le poids de la crise des migrants. Et avec l'arrivée du printemps et de l'été, les flux vont continuer d'augmenter vers Lesbos et toute la mer Egée".