DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pollution mondiale : 7 millions de morts par an

Vous lisez:

Pollution mondiale : 7 millions de morts par an

Sofia, en Bulgarie, est l'une des villes les plus polluées d'Europe
Taille du texte Aa Aa

Le nombre de morts dues à la pollution des villes a encore augmenté. Selon l'Organisation mondiale de la santé ce sont désormais 7 millions de personnes qui décèdent chaque année après avoir respiré un air trop chargé en particules fines (en hausse de 500 000 morts par rapport à 2016).

A tel point que la pollution de l’air est devenu un « facteur de risque majeur » pour les maladies dites non transmissibles.

C’est davantage que les morts cumulés du sida (1,1 million), de la tuberculose (1,4 million), du diabète (1,6 million) et des accidents de la route (1,3 million)

Maria Neira, directrice du département de santé publique à l'OMS : "La pollution atmosphérique affecte dramatiquement la santé humaine et les maladies causées par cette exposition à la pollution atmosphérique sont essentiellement les arrêts vasculaires cérébraux, les maladies cardiaques, les maladie pulmonaires chroniques, le cancer du poumon et, bien sûr, la pneumonie chez les enfants."

Ce risque global est inégalement réparti. Plus des deux-tiers des décès ont lieu en Asie (environ 4 millions de morts), et notamment en Chine, mais aussi en Afrique (1 million). Selon les dernières données compilées par l’OMS, 91% de la population mondiale est aujourd'hui exposée quotidiennement à un air fortement pollué.

Face à ce tueur invisible, l'OMS organisera fin octobre à Genève la première conférence mondiale sur la pollution de l’air et la santé.

Et en Europe ?

Selon le rapport de la qualité de l’air 2017 de l’Agence européenne de l'environnement, la Bulgarie termine en tête des 41 pays européens les plus pollués.

La Bulgarie enregistre le plus fort taux de mortalité prématurée liée à la pollution (20,1 morts/10 000 habitants), devant le Kosovo (18,6), la Serbie (17,3), la Macédoine (15,3), la Hongrie (13,7) et l’Italie (13,1). La France figure en 24ème position (7,2), derrière le Royaume-Uni (8,1) et devant l’Espagne (7,1). Cinq pays du nord de l’Europe (Suède, Finlande, Norvège, Irlande et Islande) ferment la marche avec des taux inférieurs à 4,2 morts prématurées pour 10 000 habitants.