DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Europa League: l'OM rêve de sa première grande finale depuis 14 ans

Vous lisez:

Europa League: l'OM rêve de sa première grande finale depuis 14 ans

Europa League: l'OM rêve de sa première grande finale depuis 14 ans
Taille du texte Aa Aa
Quatorze ans après, Marseille se voit en finale de coupe d'Europe, la cinquième de sa riche histoire et la première depuis 14 ans, en Europa League, mais il faut conserver à Salzbourg l'avantage de l'aller (2-0), un viatique léger en cette saison de rebondissements. "Méfi!" comme on dit sur le Vieux Port. Cette finale tant attendue, en plus chez l'ennemi lyonnais, le 16 mai, l'OM n'y est pas encore. Deux buts d'avance, c'est bien, mais demandez au Barça si ça suffit (4-1/0-3 contre l'AS Rome) ou à la Lazio Rome, encornée justement par ce Red Bull (2-4/4-1) au tour précédent. Pour ne pas se voir trop beaux, il faut "rester calme et demain d'être prêt, au bon moment", prévient Adil Rami, le leader de la défense marseillaise. "On va prendre du plaisir, mais à travers tout ça, on va quand même souffrir!" Pour résister, Rudi Garcia pourrait être tenté de remettre sa défense à cinq, avec Adil Rami, Luiz Gustavo et Boubacar Kamara ou Rolando en charnière, et les increvables Bouna Sarr et Jordan Amavi pour animer les côtés, devant pour contrer et derrière pour surveiller le très rapide attaquant israélien de Salzbourg, Munas Dabbur. Salzbourg s'est montré confiant, calme et souriant en conférence de presse face à l'enjeu, à l'image de son coach, Marco Rose, plaisantant sur le scénario idéal: "Le 1-0 très tôt et le 3-0 très tard". Il sait que son équipe l'a déjà fait, et "nous devrons croire en nous", martèle le technicien allemand. - Pas de fatigue - Il loue "la très grande puissance offensive" de l'OM, ses "grands joueurs" et son "expérience. Mais nous avions déjà trouvé des solutions là-bas au Vélodrome, nous devrions en trouver d'autres", promet-il. Les deux entraîneurs sont d'accord sur un point, la fatigue ne pèsera pas. Garcia ne craint "pas du tout" la fatigue. "Les joueurs sont bien physiquement, ils l'ont montré à l'aller et à Angers (1-1), assure-t-il. Et sur le plan psychologique, on a déjà gagné tant de matches dans le dernier quart d'heure, ils ont prouvé qu'ils avaient beaucoup d'enthousiasme". Sur la même longueur d'ondes, Rose assure que cette demie retour n'est "pas du tout une question de forme physique, ils ont juste joué beaucoup de matches, un de plus que nous (57 contre 58), mais la fatigue en Europa League ne compte pas, tous les joueurs sont si motivés que même si la fatigue se fait sentir à la fin, les deux équipes vont tout donner". Il compte aussi sur le soutien de 30.000 personnes dans une Red Bull Arena bondée. Mais l'enthousiasme marseillais est plus impressionnant. Un millier de supporters ont chanté au centre d'entraînement de La Commanderie pour accompagner leurs joueurs, mercredi après-midi, et 1500 fans ciel et blancs vont donner de la voix dans la Red Bull Arena. Pour se faire entendre par-dessus les Alpes jusqu'à... Lyon!
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.