DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un photographe se rappelle Mai 68 : "c'était un besoin de liberté"

Vous lisez:

Un photographe se rappelle Mai 68 : "c'était un besoin de liberté"

Taille du texte Aa Aa

Moment charnière dans l'histoire de France, les événements de mai-juin 1968 ont été filmés et photographiés sous tous les angles. Le photojournaliste Guy Thomas a couvert les manifestations, les rassemblements étudiants, ouvriers, les Parisiens, dans les rues de ce printemps tumultueux.

Aujourd'hui, à 86 ans, il se remémore l'ambiance de mai 68 :

"C'est arrivé par un besoin de liberté, et ce besoin de liberté a quand même été compris, je dirais, presque par tout le monde, surtout à Paris évidemment. Et au début, il y a eu une sorte de mouvement, c'était même pas les défilés, c'était que les gens se parlaient dans la rue."

"Y'avait plus de métro, y'avait plus d'essence, on oublie tout ça. C'était une période où il n'y a pratiquement pas eu de désordre quand on y repense. Puis après il y a eu les histoires des forces qu'on dit de l'ordre qui sont arrivés, et on a retenu surtout la fin de mai 68, c'est-à-dire des moments où il y a eu les pavés, des affrontements, les gaz lacrymogènes etc. "

Mais ces images souvent violentes, ce n'est pas ce qui a le plus marqué le photographe qu'il était :

"Pour moi, mai 68, c'est aussi cette grande fraternité des photographes qui ont dit "nos droits d'auteurs, notre ego, notre truc, on met tout en commun, et çà, c'était l'esprit 68."

Guy Thomas participe à l'exposition "Icônes de Mai 68 : les images ont une histoire" à la Bibliothèque nationale de France à Paris.