DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Expulsion musclée d'un réfugié togolais en Allemagne

Vous lisez:

Expulsion musclée d'un réfugié togolais en Allemagne

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement allemand justifie la manière forte envers les migrants. Hier, jeudi, la police allemande est intervenue en nombre et en force dans un centre de réfugiés à Ellwangen dans le Bade-Wurtemberg.

Trois réfugiés et un policier ont été blessés. Plusieurs réfugiés ont été arrêtés.

L'opération a été ordonnée trois jours après qu'une centaine de demandeurs d'asile se soient violemment interposée dans ce même centre pour empêcher l'expulsion d'un réfugié togolais dont la demande d'asile venait d'être rejetée. Cette situation inédite a provoqué la colère du ministre allemand de l'Intérieur :

"Le droit d'hospitalité ne doit pas être bafoué de la sorte", c'est une claque "au visage de la population qui respecte le droit", s'est emporté Horst Seehofer dans une conférence de presse à Berlin.

L'incident apporte de l'eau au moulin du ministre conservateur bavarois, ardent partisan d'un durcissement de la politique migratoire du pays qui a accueilli plus d'un million de migrants depuis 2015, venus surtout de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan.

Le syndicat de la police allemande a réclamé l'expulsion "immédiate" de tout réfugié qui agresserait des policiers.