DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: LeBron James s'enflamme, Cleveland prend le large

Vous lisez:

NBA: LeBron James s'enflamme, Cleveland prend le large

NBA: LeBron James s'enflamme, Cleveland prend le large
Taille du texte Aa Aa
Avec ses 43 points et 14 passes décisives, LeBron James a de nouveau écoeuré Toronto qui a subi sa deuxième défaite consécutive à domicile et se retrouve, comme en 2016 et 2017, au bord de l'élimination face à Cleveland. Deux jours après une victoire laborieuse et quasi inespérée (113-112 après prolongation), Cleveland n'a cette fois laissé aucune chance aux Raptors. Quand "King James" s'est réveillé au retour des vestiaires, Toronto n'a pu que constater les dégâts: le triple champion NBA a fait basculer la rencontre très serrée jusque-là (63-61 pour Toronto à la pause) durant le 3e quart-temps où il a marqué 15 points. Il a enfoncé le clou en 4e période avec dix points, bien aidé par Kevin Love qui a répondu à ses nombreux détracteurs avec ses 31 points et 11 rebonds. "Dès ce matin, j'ai senti qu'il allait faire quelque chose de grand. Cela fait quatre saisons qu'on joue ensemble, c'est peut-être le match où il m'a le plus impressionné", a assuré Love. James, 33 ans, continue d'affoler les statistiques et de faire cauchemarder les Raptors: il a dépassé pour la quatrième fois depuis le coup d'envoi des play-offs le seuil des 40 points. La franchise canadienne, éliminée des play-offs par Cleveland en 2016 (finale de conférence 4-2) et 2017 (2e tour, 4-0) va devoir réaliser un exploit pour faire tomber les Cavaliers alors que les deux prochains matches, samedi et lundi, auront lieu dans l'Ohio. Son duo-vedette Kyle Lowry et DeMar DeRozan, a été limité à 45 points (18 sur 33 au tir), soit deux points de plus que le seul LeBron James. - "On ne va pas baisser la garde" - "On n'a pas joué comme on sait jouer, on n'a pas répondu présent lors du 3e quart-temps: à nous maintenant de montrer qui on est vraiment", a espéré l'entraîneur de Toronto, Dwane Casey. Il ne faudra pas compter sur un coup de pouce de Cleveland, a prévenu James. "Cette victoire est très importante pour nous, c'est une belle victoire d'équipe, mais on ne va baisser la garde", a-t-il assuré. Dans l'autre demi-finale de conférence, Boston mène également deux victoires à zéro, mais ses prochains matches auront lieu à Philadelphie. La franchise la plus titrée de l'histoire de la NBA a effacé un déficit de 22 points avant de s'imposer 108 à 103 devant son public. Les statistiques sont largement en sa faveur: elle n'a jamais perdu une série de play-offs lorsqu'elle a remporté les deux premiers matches, ce qui s'est produit à 36 reprises dans sa glorieuse histoire. Mais il faudra éviter son catastrophique début de match: après une entrée en matière timide, Boston a en effet plongé durant le 2e quart-temps pour se retrouver distancé 45 à 24 à sept minutes de la pause. Les Sixers, portés par leur pivot camerounais Joel Embiid (20 pts, 14 rbds), semblent alors hors d'atteinte. Mais Jayson Tatum (21 points) a réveillé les Celtics qui ne comptaient plus que six points de retard en regagnant les vestiaires. Le rookie Jaylen Brown, longtemps incertain car blessé aux adducteurs, a fait la différence dans le 4e quart-temps avec ses 13 points, tandis que le prodige de Philadelphie Ben Simmons était limité à un seul point en 31 minutes de jeu. "C'est le résumé de notre saison: cette équipe ne baisse jamais les bras, elle se bat", a analysé Tatum.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.