DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour d'Italie: Dumoulin maillot rose, comme prévu, Froome en retrait

Vous lisez:

Tour d'Italie: Dumoulin maillot rose, comme prévu, Froome en retrait

Tour d'Italie: Dumoulin maillot rose, comme prévu, Froome en retrait
Taille du texte Aa Aa
Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb), vainqueur de l'épreuve l'an dernier, a endossé le premier maillot rose du Giro 2018 en remportant vendredi la 1re étape à Jérusalem, un contre-la-montre individuel de 9,7 km. Dumoulin, lancé le dernier avec son maillot de champion du monde du contre-la-montre, a fait forte impression et terminé avec deux secondes d'avance sur l'Australien Rohan Dennis (BMC), parti bien plus tôt que lui dans les quartiers ouest de la capitale israélienne. Le Belge Victor Campenaerts (Lotto-Soudal) a terminé 3e dans le même temps que Dennis. "Je me sentais bien ces derniers jours. C'est parfait aujourd'hui. C'est tout ce que je voulais: la première place et du temps pris sur mes adversaires", a réagi Dumoulin, pour qui "le tracé était parfait, très technique, avec beaucoup de virages". Le Britannique Chris Froome (Sky), quadruple vainqueur du Tour de France, qui avait chuté le matin en repérant le parcours, a dû se contenter de la 21e place à 37 secondes de Dumoulin. Froome a pour objectif de devenir le troisième coureur à remporter les trois grand tours. L'an dernier, il a réussi le doublé Tour de France/Vuelta. - Pinot assure - Pendant cette Vuelta, le champion anglais a fait l'objet d'un contrôle antidopage qui a ensuite été jugé anormal (taux élevé de salbutamol), mais aucune décision significative n'a encore été prise dans ce dossier sensible. Froome s'était quelque peu rassuré en terminant 4e du Tour des Alpes, en avril. Il s'est peut-être fait mal en chutant lourdement vendredi matin sur l'asphalte israélien, selon les images fugitives diffusées par des réseaux sociaux. Le quadruple champion du monde du contre-la-montre, l'Allemand Tony Martin (Katusha), a pris la 9e place à 27 secondes du vainqueur. Le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 16e à 33 sec du premier leader, a bien rempli la mission qu'il s'était fixée: "C'était important de ne pas rentrer en Sicile avec trop de retard", a-t-il résumé, très marqué par l'effort qu'il venait de produire. "L'effort était très violent, pas comme je le souhaitais. C'était mon premier chrono de l'année mais pas besoin d'en faire dix pour être bien, car nous sommes des professionnels", a ajouté Pinot, vainqueur d'étape l'an dernier, qui rêve de remporter un jour le Giro. Malgré la chaleur ambiante, Pinot a bien limité la casse par rapport aux autres favoris: il n'a mis que treize secondes de plus que le Britannique Simon Yates, 7e de ce premier chrono, et a fini à six secondes de l'Italien Domenico Pozzovivo (Bahreïn Merida), 10e. Mais il a fait beaucoup mieux qu'un autre Transalpin, Fabio Aru (UAE-Emirates), 47e à 50 secondes de Dumoulin. Deux étapes en ligne sont prévues ce week-end, du nord au sud du pays, entre Haïfa et Tel Aviv samedi, puis de Be'er Sheva à Eilat dimanche, avant le vol vers la Sicile pour entamer le plat de résistance de ce Giro 2018 au parcours très exigeant, notamment la dernière semaine avec cinq arrivées au sommet en sept jours.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.