DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Barça-Real: "Préparer notre finale" dit Zidane

Vous lisez:

Barça-Real: "Préparer notre finale" dit Zidane

Barça-Real: "Préparer notre finale" dit Zidane
Taille du texte Aa Aa
Le clasico Barça-Real dimanche suscite "moins d'effervescence" puisque les Catalans sont déjà champions, a reconnu samedi l'entraîneur madrilène Zinédine Zidane, qui compte néanmoins se servir de ce choc sans enjeu pour "préparer" la finale de Ligue des champions contre Liverpool fin mai. Q: Ce clasico n'a plus d'enjeu comptable. Ne trouvez-vous pas étrange l'atmosphère qui entoure ce match, habituellement bouillant ? R: "Forcément cette année, comme le championnat est décidé, il y a moins d'effervescence. C'est normal en même temps. Disons qu'avant le match c'est comme ça, mais quand on va commencer le match, moi je n'y crois pas, je n'y crois pas du tout." Q: N'avez-vous pas intérêt à aligner l'équipe B sur vos quatre derniers matches de Liga, en prévision de la finale de C1 contre Liverpool le 26 mai ? R: "Avec moi, ça, ça n'arrivera pas. Il nous reste quatre matches et nous devons faire les choses du mieux possible. Nous devons finir le plus haut possible au classement et surtout, ce qui m'intéresse, c'est de préparer la finale de Ligue des champions. Ça, ça se fait grâce à l'intensité des matches, j'en suis convaincu. (...) Il ne faut pas gérer, il n'y a rien à gérer. On a un match à jouer dimanche, il faut se préparer à jouer avec intensité, c'est comme ça qu'on va préparer notre finale." Q: Y a-t-il la crainte des blessures dimanche ? R: "Pas du tout et d'ailleurs je ne veux pas y penser. Nous avons un match à jouer et nous allons le jouer comme d'habitude, en essayant de faire le maximum pour gagner. S'il y a un joueur qui n'est pas à 100% (Varane et Isco sont incertains, NDLR), il ne jouera pas mais les autres doivent jouer, quoi qu'il arrive." Q: Vous êtes invaincu comme entraîneur au Camp Nou (2 victoires, 1 nul). Comment expliquez-vous que le Real brille dans les clasicos à Barcelone ? R: "C'est un match comme les autres, même s'il y a plus de motivation quand c'est contre Barcelone. Dernièrement nos résultats ont été bons mais cela ne veut rien dire, les choses peuvent changer. On peut bien faire les choses pendant trois ans et soudain tout change." Q: Vous avez annoncé que le Real n'effectuerait pas dimanche le "pasillo", traditionnelle haie d'honneur réservée au champion. Est-ce votre décision ? R: "Je vais clarifier les choses: je ne suis pas en mesure de décider seul qu'on ne fait pas le +pasillo+. Mais après la Coupe du monde des clubs (en décembre), j'ai cru comprendre que pour les Barcelonais, il n'était pas important de faire le +pasillo+ pour nous. Certains ont dit que c'était parce que le Barça ne disputait pas cette compétition mais c'est un mensonge, parce que pour jouer la Coupe du monde des clubs, il faut gagner la Ligue des champions, et la Ligue des champions nous la disputons tous! C'est là que les choses ne sont pas claires. Avec tout mon respect, nous n'allons pas faire le +pasillo+ parce qu'ils ne l'ont pas fait pour nous. Mais le plus important est de respecter ce qu'a fait le Barça: gagner la Liga. Pour moi cette compétition est la plus difficile, la plus compliquée et la plus belle et je félicite Barcelone." Q: Le capitaine barcelonais Andrés Iniesta dispute dimanche son dernier clasico avant de quitter son club. Envisagez-vous une haie d'honneur rien que pour lui ? R: "Comme je l'ai déjà dit, c'est un joueur que nous admirons. Ce n'est pas un joueur comme les autres, pour ce qu'il a fait, pour sa personnalité. Nous savons tous ce que représente Iniesta. On va simplement le saluer, le féliciter et lui souhaiter bonne chance pour l'avenir." Propos recueillis en conférence de presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.