DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte: arrestation d'un blogueur qui avait déjà été détenu pour athéisme

Vous lisez:

Egypte: arrestation d'un blogueur qui avait déjà été détenu pour athéisme

Egypte: arrestation d'un blogueur qui avait déjà été détenu pour athéisme
Taille du texte Aa Aa
La police en Egypte a arrêté un blogueur qui avait déjà été détenu il y a quelques années et accusé de prôner l'athéisme, a indiqué samedi un avocat défenseur des droits de l'Homme. Chérif Gaber est actuellement en garde à vue et devrait être interrogé par le parquet dimanche, a précisé à l'AFP Gamal Eid, qui dirige le Réseau arabe d'information sur les droits de l’Homme (ANHRI). Il n'a pas précisé la date de l'arrestation. En avril, M. Gaber avait twitté que "certains avocats musulmans" avaient déposé une plainte contre lui auprès du parquet. "Je vais probablement être arrêté dans les prochains jours mais je ne veux pas que vous vous fâchiez", avait-il écrit. Il avait déjà été détenu en 2013 pour avoir "prôné" l'athéisme. La loi égyptienne punit toute insulte ou manque de respect à l'égard des trois religions monothéistes que la Constitution du pays reconnaît et protège: l'islam, le christianisme et le judaïsme. L'athéisme est largement refusé par une société égyptienne conservatrice, et les autorités religieuses du pays, musulmanes comme chrétiennes, ont à plusieurs reprises insisté sur la nécessité de le combattre.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.