DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Castres en phases finales, Oyonnax au purgatoire

Vous lisez:

Top 14: Castres en phases finales, Oyonnax au purgatoire

Top 14: Castres en phases finales, Oyonnax au purgatoire
Taille du texte Aa Aa
Castres s'est qualifié pour les phases finales du Top 14 et affrontera Toulouse en barrages après avoir atomisé samedi Oyonnax (54-3), propulsé en barrage d'accession-relégation. C'est devenu une habitude pour le CO. A part en 2015, saison cauchemar ayant suivi sa finale (2014) et son titre (2013), les Tarnais (6e, 69 points) sont systématiquement allés en barrages depuis leur introduction en 2010. Cette fois, ce sera face au rival régional Toulouse (3e) à Ernest-Wallon la semaine prochaine. Malgré leur résurrection depuis fin février, les "Oyomen" (13e), qui devaient absolument gagner à Pierre-Fabre pour être assurés d'être la saison prochaine en Top 14, passeront eux aussi par la case barrage. Mais pour eux ce sera celui de l'accession-relégation, sur le terrain samedi prochain du perdant de la finale de Pro D2 qui opposera dimanche Perpignan à Grenoble. Afin de tenter d'arracher le dernier billet pour l'élite. Cette rencontre a en tout état de cause dû avoir une saveur particulière pour le directeur sportif du CO, Christophe Urios, grand patron d'"Oyo" de 2007 à 2015 qui avait amené son ancien club en phases finales pour la première fois de son histoire. Mais sans états d'âme, le CO a propulsé les Haut-Bugistes vers un avenir très incertain en abordant cette rencontre en mode phases finales. Après une première pénalité lointaine réussie par Rory Kockott (10e), les Castrais ont inscrit un premier essai par David Smith (19e, 10-3). Ben Botica a réduit l'écart au score d'une pénalité (24e), seuls points d'Oyonnax de la rencontre, mais Benjamin Urdapilleta a ajouté trois points pour Castres (32e) avant de servir Mathieu Babillot pour le deuxième essai castrais (39e, 18-3). La messe était dite à la mi-temps mais les Castrais ont poursuivi sur le même mode en deuxième mi-temps et fait exploser Oyo en inscrivant cinq essais supplémentaires par Afusipa Taumoepeau (65e), Armand Batlle (68e), Steve Mafi, auteur d'un doublé en deux minutes (74e, 75e) et enfin Tudor Stroe (80e).
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.