DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nissan : abandon progressif du diesel

Vous lisez:

Nissan : abandon progressif du diesel

Nissan : abandon progressif du diesel
Taille du texte Aa Aa

C'est au tour de Nissan d'annoncer l'arrêt des ventes de voitures diesel en Europe. Mais contrairement à son rival Toyota, qui s'est engagé à cesser ses ventes d'ici la fin de l'année, Nissan ne se désengagera que progressivement du marché du diesel pour les véhicules particuliers.

Comme toutes les grandes marques Nissan mise désormais sur les modèles électriques ou hybrides. Le Japonnais table sur 1 million de voitures électriques vendue en Europe d'ici 4 ou 5 ans.

En France, Renault veut également réduire sa production de véhicules diesel de 50% d'ici 2022. Un tiers des nouveaux modèles de la marque au losange qui sortiront dans les 5 ans seront électriques à 100%. PSA, l'autre grand groupe français, s'est aussi engagé à réorienter sa production.

D’autres marques ont déjà indiqué leur volonté de sortir de l'ère du diesel. Selon Financial Times, le groupe italo-américain Fiat Chrysler Automobiles pourrait ne plus proposer de véhicules particuliers fonctionnant au gazole à l'horizon 2022. Fiat n’a vendu que 26,5% de ce type de voitures l’an dernier.

Au-delà de la baisse très sensible des ventes de véhicules diesel, les États s'organisent. En juillet dernier, Nicolas Hulot, le ministre français de la transition écologique, a annoncé la fin des voitures roulant au diesel ou à l'essence d'ici 2040.